Etes vous prêts pour votre saison estivale ?

Etes vous prêts pour votre saison estivale ?

Je sais nous sommes fin février en pleine vague de froid, au milieu des vacances d’hiver et je vous parle de votre saison estivale.  Non je ne pense pas qu’aux vacances. J’en anticipe, désolée c’est mon métier …
Comme de nombreux professionnels du tourisme vous êtes dans les préparatifs de votre saison. Vous êtes dans la plomberie, l’électricité, la maçonnerie… C’est normal c’est la période pour le faire. Vous ne pourrez pas le faire lorsque vos clients seront là.

La semaine dernière j’étais dans les ruelles de Talmont (17). 
Pour ceux qui ne connaissent pas c’est un petit village pittoresque sur un promontoire en bord de Gironde. Il s’agit de la troisième destination touristique de Charente Maritime. Le village de 83 habitants reçoit plus de 500 000 visiteurs par an. Tous les commerçants étaient en train de faire leurs travaux d’entretien. Ainsi ils seront prêts pour recevoir les touristes dès les vacances de printemps qui débutent le 7 avril. Il reste un gros mois pour finir « l’apparence visuelle » et sécuritaire de votre commerce. Il s’agit d’éléments importants mais où en êtes-vous dans votre stratégie commerciale ? Comment allez vous faire pour que les touristes consomment vos produits et/ou services ? Une belle façade et enseigne ne font pas tout.
Où en êtes-vous sur ?

– votre gamme : 
Avez-vous suivi les nouveaux produits qui arrivent sur le marché ?
Connaissez vous les dernières tendances de consommation ?                  Avez-vous déniché des nouveautés par rapport à l’été précédent ?
Quelque soit votre secteur d’activité il y a des évolutions technologiques.

– votre concurrence
Savez vous si de nouveaux concurrents vont s’installer à proximité de votre commerce ?
Les commerçants implantés vont-ils faire évoluer leurs offres pour se rapprocher de la votre ?                                                                               Quels services proposeront-ils ?

– votre communication
Comment les touristes vont-ils vous trouver ? Quels supports pourriez-vous utiliser pour être plus visible ?

– vos fournisseurs :
Avez-vous négocié des animations, la fin de saison…
Avez-vous élargi votre panel fournisseurs ?                                                       Que faites vous si un fournisseur est en rupture ?

– La digitalisation :
Où en êtes avec les nouvelles technologies ?
Avez-vous un site internet ?
Est-il https ?
Est-il responsive ?
Avez-vous le clic n collect ?
Où en êtes-vous avec réseaux sociaux ?

– votre équipe :
Votre équipe est-elle compétente et complète ?                                                  Quelles solutions avez-vous en cas de maladie ?

– vos partenariats :
Avez-vous tissé les partenariats nécessaires pour le développement de votre activité ?

– la clientèle locale :
Avez-vous prévu une offre pour les acheteurs locaux ?
Comment peuvent-ils la connaître ?
Il ne faut pas lésiner cette cible car quelque soit la météo elle est là.

Il s’agit de points non exhaustifs. Ils sont à personnaliser en fonction de votre activité. Si vous êtes en retard dans l’exécution ou si vous ne savez pas comment les mettre en place je suis à votre disposition pour booster votre saison

La Rose Des Ventes
Cabinet de conseil en stratégie commerciale éthique

Les 5 étapes pour vous aider à maitriser vos émotions

Les 5 étapes pour vous aider à maitriser vos émotions :
Vous avez rendez-vous avec un prospect ou un futur patron, mais vous avez des émotions qui vous parasitent, ou vous paralysent ?

Comment sortir de là ?
1- Utiliser vos expériences passées :
Faire une liste des moments ou situations où vous avez déjà manqué d’aisance
2- Définir ce qui vous déstabilise (attitude de l’autres, regard, les objections, parler d’argent, autorité) :
Faire une liste des conditions qui peuvent vous déstabiliser
3- Faire une introspection physique et émotionnelle :
Quand vous pensez à la situation ou au moment qui peut vous mettre en difficulté (visualisez et utilisez vos 5 sens) qu’est ce que vous ressentez (attention étudiez un évènement à la fois) notez :
– Où est ce que cela perturbe votre corps (tensions, ressentis, pression etc…) ?
– Quelles sont vos émotions ?
– Qu’est ce que vous vous dites quand vous sentez vos émotions parasites vous envahir ou vous perturber ?
– Qu’est ce que vous avez envie de faire (fuir / combattre/ rester figé / se cacher…) ?

4- Aller chercher l’évènement d’origine :
Faites la liste des moments qui viennent à vos souvenirs lorsque vous ressentez les éléments de l’introspection (prendre l’expérience ou vous étiez le ou la plus petite) et donnez un titre à ce moment précis (exemples de titres : humiliation en CP, ou pipi culotte en maternelle, ou les gros yeux du grand père…).
5- Appliquer les pratiques de gestion des émotions qui vous seront présentées lors du défi
On a tous et toute une histoire, et ce qui nous touche nous parle de nous… osons nous libérer de ce qui nous entrave, et qui est encore coincé dans le passé…

Afin de peaufiner, de maitriser ces outils nous vous invitons au défi 10 jours pour préparer son entretien. Pour vous inscrire : https://www.facebook.com/events/126657541487880/

Aurore Bien Etre – Cabinet de thérapie brève et gestion des émotions – http://www.aurorebienetre.com/

Les 5 outils pour préparer son entretien de vente

Les 5 outils pour préparer son entretien de vente

Vous avez rendez-vous avec un prospect mais vous ne savez pas comment le préparer. Une préparation complète inclus une préparation commerciale, mentale et émotionnelle. Nous abordons cette semaine la préparation commerciale et nous évoquerons la préparation mentale et émotionnelle la semaine prochaine. Quels outils commerciaux simples et efficaces utiliser ?

– Définition des objectifs :
Avant de vous rendre chez votre prospect vous devez savoir pourquoi vous vous y rendrez. Vous avez deux familles d’objectifs possibles :
           o Objectifs qualitatifs
Il s’agit d’obtenir des informations sur le marché, l’entreprise, les partenariats de votre prospect.
          o Objectifs quantitatifs :
Il s’agit de définir l’objectif 
           – de chiffre d’affaires,
           – de nombre d’heures de prestations,
           – d’unités de vente de produits,
           – de marge
que vous pensez vendre en fonction des informations que vous détenez au moment de la prise de rendez-vous.
Vous êtes dans la même posture qu’un athlète avant une compétition, il vise une couleur de médaille ou un classement. Vous devez viser un objectif.

– La trame de découverte :
Elle est fondamentale. 80% de votre vente se déroule dans cette étape. Vous devez prendre votre temps pour connaître et comprendre le fonctionnement de votre prospect. Vous avez une bouche et deux oreilles c’est pour écouter deux fois plus que ce que vous parlez. Pour cela comment faire ? Vous posez des questions en alternant les questions ouvertes et fermées et évitant qu’elles se transforment en interrogatoire. Vos questions doivent vous permettent de comprendre :
les besoins de votre prospects,
              – ses habitudes de consommation,
              – ses freins,
              – ses sources d’informations,
              – son process de décision,
              – son rôle dans la prise de décision,
              – son budget,
              – son timing,

Je vous conseille d’utiliser la méthode de l’entonnoir. Pour cela vous posez des questions générales (sur le marché, sur l’entreprise) puis petit à petit vous posez des questions qui concernent votre produit ou service.
Reformulez régulièrement car il peut y avoir une énorme distorsion entre ce que vous avez entendu, compris et le message de votre interlocuteur. La reformulation est rassurant pour les deux parties.

– La présentation de votre offre :
Vous devez pouvoir présenter clairement votre offre sans aucune hésitation. Les contraintes techniques, règlementaires… doivent être maîtrisées.

– La trame des objections :
C’est naturel et humain que votre interlocuteur vous donne des objections. C’est même bon signe : il s’intéresse à votre proposition. Ne paniquez pas, recevez ces remarques, et traitez-les. Afin de ne pas être déstabilisé(e) je vous conseille de les anticiper et d’imaginer avant votre rendez vous toutes les objections possibles et imaginables. Soyez très très imaginatif car votre interlocuteur le sera. Plus vous les aurez anticipés, plus vous y répondrez aisément. Préparez bien les objections les plus courantes :
                o j’en ai pas besoin,
                o c’est trop cher,
                o j’ai pas le temps,
                o c’est trop compliqué …

– Les plancher et plafond de négociation
Avant de commencer votre négociation vous devez connaître le montant maximal de remise que vous pouvez accorder sans dégrader vos marges (plancher). Ensuite vous devez fixer le plafond. Il s’agit du délai de paiement maximal que vous pouvez accorder sans mettre vos finances en péril. Vous devez aussi déterminer les contreparties que votre prospect devra concéder pour bénéficier de vos gestes commerciaux.

Afin de peaufiner, de maîtriser ces outils nous vous invitons au défi 10 jours pour préparer son entretien. Pour vous inscrire : https://www.facebook.com/events/126657541487880/

 

La Rose Des Ventes
Cabinet de conseil en stratégie commerciale éthique

Pourquoi préparer son entretien de vente ?

Les cinq raisons de la préparation de  son entretien commercial

Pourquoi la préparation de votre entretien est capitale? Vous avez rendez-vous demain matin avec un prospect et vous ne voulez pas le préparer car vous connaissez votre produit/votre service. Vous le vendez depuis des années. Grosse erreur. Vous êtes professionnel et vous savez vendre, il s’agit de vos produits. 

Désolée mais chaque visite doit être scrupuleusement préparée. Pourquoi s’imposer un tel rituel ? Pour cinq raisons qui feront la différence entre la concurrence et vous.

Infos sur le prospect.
Avant votre rendez-vous je vous conseille vivement de collecter un maximum d’informations sur l’entreprise. Elles peuvent être :
– La gamme des produits et services,
– La clientèle de votre prospect,
– La zone de chalandise,
– Les avis des clients,
– Les évolutions de chiffre d’affaires,
– L’histoire de l’entreprise,
– L’organigramme (il sera un indice pour vérifier que vous êtes en relation avec le bon interlocuteur).
– L’implantation de l’entreprise (elle a peut-être plusieurs sites sur lesquels vos produits peuvent être utilisés).
– …
Ces informations vous permettront de poser des questions plus pertinentes et personnelles lors de votre phase de découverte. Vous pourrez les orienter directement dans la direction la plus adaptée à votre solution

Infos sur le marché de votre prospect :
Si votre prospect intervient sur un marché que vous ne connaissez pas je vous conseille vivement de vous documenter sur les :
– Intervenants,
– Les évolutions,
– Les risques,
– La législation,
– Les solutions de substitution….
Ces informations vous permettront de proposer une solution innovante qui permettra à votre prospect d’obtenir un avantage concurrentiel certain.

La routine :                                                                                         La multiplication de vos rendez-vous fait que connaissez rapidement les réponses et les objections que votre prospect va dire. Vous pensez que c’est votre expérience du métier qui induit la situation. C’est peut-être vrai mais c’est surtout lié au fait que les mêmes causes produisent les mêmes conséquences. Vous devenez un robot de rendez-vous. Vous ne prenez plus le recul nécessaire. Le chiffre d’affaires de vos ventes diminue doucement mais surement. Vos ventes couvrent des besoins partiels de vos clients. Vous perdez du chiffre d’affaires additionnel. Vous pensez que c’est lié à la crise qui rend les entreprises frileuses. Erreur. C’est lié à une découverte superficielle.

Les informations stratégiques :
La dernière sanction est le manquement d’informations stratégiques. Une découverte éphémère vous prive des infos concernant les projets à moyen et long terme. Vous auriez pu accompagner votre prospect en lui proposant une solution sur-mesure vous isolant de la concurrence et vous rendant incontournable. Vous venez de perdre une sécurité financière sur plusieurs mois ou trimestre.

Le trajet :                                                                                              Il est indispensable d’estimer la durée du voyage pour vous rendre chez votre prospect. Prenez bien en compte les risques météorologiques et les conditions de circulation. Prévoyez un quart d’heure de sécurité. Il peut être très vite perdu par un bouchon lié à un accident. Il est dommage de donner une première mauvaise image pour cause de retard. Ce n’est pas professionnel.     

Alors vous avez toujours envie de vous rendre à votre rendez vous les mains dans les poches ?
Pour être certain(e) de bien savoir se préparer avant un entretien assister au webinaire gratuit sur le sujet le 20 février. Nous aborderons la préparation commerciale, mentale et émotionnelle. Inscrivez vous

 

 

La Rose des Ventes                                                                                  Cabinet en stratégie commerciale  éthique