Quand avoir recours à un coach?

Pour nous suivre
1

Les coachs fleurissent dans tous les domaines (de l’alimentation, au rangement, à la gestion de sa vie personnelle jusqu’à la vie professionnelle). Bref nous pouvons nous faire coacher du matin au soir.  Quand est il conseillé de faire appel à cette aide?

Dès qu’on ne trouve plus la solution par soi même

Réflexions sur la stratégie à adopterL’accompagnement peut être réalisé en préventif ou curatif. La première option est à favoriser car les conséquences négatives ne seront pas encore apparues.  Il ne faut pas tarder à consulter un coach. Mais pour quelles raisons? En effet, plus vous attendez et plus votre soucis, votre problème va empirer. Plus vous aurez du mal à le résoudre. Cette situation va engendrer deux conséquences dramatiques pour vous et votre entreprise :

Perte de confiance en vous

Le fait de ne pas être capable de résoudre les problèmes au sein de sa propre entreprise peut engendrer dans un premier temps un sentiment de frustration. « C’est quand même mon entreprise :  je dois être capable de la maîtriser ». Avec le temps ce sentiment peut évoluer et se transformer en perte de confiance en soi. Cette situation est dramatique pour un chef d’entreprise car sans s’en rendre compte il se met dans une situation d’infériorité, voir parfois il se met en position de soumission vis à vis de ses prospects, de ses clients.

Perte d’activité

Les interlocuteurs vont le ressentir et s’engouffrer dans cette faille pour négocier les prestations, les délais… A terme la perte de chiffre d’affaires va  engendrer une baisse d’activité et donc affaiblir la rentabilité de la structure . Il est dramatique qu’un entrepreneur arrive à ces extrémités là alors que quelques heures d’accompagnement lui auraient rapidement permis de se sortir de cette ornière. 

Comment faire? 

Les étapes de la réussite d’un entrepreneur

Prise de conscience 

La première étape est la prise de conscience de sa difficulté passagère. C’est la phase cruciale. Sans cette constatation rien ne pourra évoluer. Je suis désolée mais tout n’est pas de la faute des autres. J’ai commencé ma carrière en faisant du porte à porte. Lorsque nous rentrions bredouille certains disaient « c’est normal que je n’ai pas signé, ils étaient tous cons ». Et bien non c’est le commercial qui n’était pas en forme car tous les abrutis ne se réunissent pas la même rue. C’est pareil avec vos clients. Si vous avez un problème avec la majorité de vos clients : il y a de grande chance que le problème vienne de vous.

Volonté du changement :

La seconde étape après la prise de conscience est la volonté du changement. En effet si vous ne souhaitez au plus profond de vous même changer, le coach aura toutes les peines du monde à vous faire évoluer. Financièrement l’accompagnement sera un fardeau. Pour avoir aperçu des apports d’un coach en développement commercial je vous invite à lire l’article coach commercial , pourquoi faire?

Le choix du coach : 

La troisième étape est le choix du coach. Pour travailler avec un coach que se soit sur le plan personnel ou/et professionnel il faut que vous sentiez à l’aise avec lui car vous allez lui confier un certain nombre d’informations personnelles. Selon moi le second critère est l‘alignement des valeurs. Le coaché et le coach doivent avoir des valeurs similaires sinon les deux devront faire des efforts de cohabitation importants. Le travail serait vraiment laborieux voir contre productif.

Il existe des coachs dans tous les domaines, cherchez celui qui correspond à votre problématique du moment. Vous vous aidez vous même, votre entourage et votre entreprise.

 

Avez vous déjà eu recours à un coach pour votre entreprise? Que vous a t’il apporté?

 

 

La Rose Des Ventes,

Cabinet en stratégies commerciales éthiques.

2 réponses sur “Quand avoir recours à un coach?”

  1. Bonjour Céline,

    oui, du nettoyage des croyances limitantes aux apprentissages divers et variés, le coaching, c’est la bonne réponse.

    Cependant, comme tu le dis, il y a coach et coach.

    Les coachs de la « vieille école » ont appris à dire : ce que tu fais n’est pas bon, jette tout et recommence suivant mes conseils. Et souvent, ils continuent par : je ne sais pas quoi te proposer à la place parce que ce n’est pas mon domaine…

    Ceux là ont tendance à tenter de te démonter complètement, en pensant faire bien. Ils partent du principe que si tu n’es pas content de ce que tu vis, c’est que ce n’est pas bien…

    Donc, le bon choix est vital.

    En dehors de cela, pour avancer, nous avons tous besoin de coach, sous forme de livres, de vidéos, de séminaires, de formations ou en présentiel.

    Je te remercie pour ton super article et te souhaite le meilleur.

    Excellente journée à toi, Céline.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × 3 =