L’histoire et le business de la Route du Rhum

Pour nous suivre
1

Les 123 marins de la 11 ème Route du Rhum viennent de s’élancer de Saint Malo pour relier Point à Pitre. Les plus rapides vont atteindre les plages de la Guadeloupe en une semaine.  Cette  édition fête les quarante ans de la course. Comment est elle née ? Pourquoi l’appelle t on la Route du Rhum? Pourquoi est elle aussi populaire ? Comment fonctionne cette course?  Afin de la comprendre revenons sur sa création. 

Comment est née la Route du Rhum? 

La Route du Rhum est née suite à un faisceau de faits. En effet :

Le changement des règles de The Transat

Suite à l’édition de 1976 les organisateurs renforcent le règlement de la course britannique en limitant la taille des bateaux et le nombre de bateaux. De nombreux marins sont mécontents et cherchent une nouvelle course pour se surpasser. 

Le rhum : 

En parallèle, les professionnels du rhum cherchent des solutions pour relancer la consommation de l’alcool issu de canne à sucre. La rencontre de Bernard HASS (secrétaire  général du syndicat des producteurs de sucre et de Rhum des Antilles), Florent de KERSAUSON (businessman) et Michel ETEVENON (entrepreneur dans le monde du spectacle) pose les fondations de la course.  Les hommes politiques ont vu dans ce projet une vitrine touristique. C’est ainsi qu’est néé la course. 

Pourquoi la Route du Rhum est elle aussi populaire? 

En quarante ans la course a fait rêver de nombreuses générations. Pourquoi sommes nous aussi fascinés? Même si nous ne sommes pas marins nous pouvons être subjugués par ces hommes et femmes. En effet ils nous paraissent être des héros car : 

 – ils traversent l’Atlantique seul sur leur bateau. 

 – ils affrontent un océan par fois déchaîné. En 1998 sur 18 multicoques au départ seuls 3 ont atteints la Guadeloupe. 

 – ils domptent des bateaux qui sont pour les plus grands plus de 30 fois plus grands qu’eux. 

 – les exploits technologiques boostent les bateaux. Les foils qui ne font plus naviguer mais voler les bateaux. En effet en 1978 Mike BIRCH a remporté la première édition en 23 jours et Loick PEYRON fit le même trajet en 7 jours en 2014. Les côtes ne se sont rapprochées en 40 ans ceux sont les bateaux qui ont progressé. 

– une belle course jusqu’au bout. En mer rien n’est gagné d’avance. Les rebondissements peuvent arriver n’importe quand. En 1998 Franck CAMMAS a démâte seulement 5 heures après le départ. En 1978 le vainqueur n’avait que 98 secondes d’avance sur son prédécesseur. 

Près de deux millions de personnes étaient attendues en Bretagne pour encourager les marins. 

Les médias relaient parfaitement l’événement grâce aux 900 journalistes accrédités et aux 67 heures de Télévision prévues. 

Pourquoi la course attire autant de marins? 

Ouverture différents types de bateaux: 

La Route du Rhum a la particularité d’être ouverte à six catégories de bateaux qui concourent en même temps. En effet les monocoques croisent les multicoques. Les catégories sont les Class40, Imoca, Rhum Mono, Multi50,Rhum Multi, Ultime.

Ouverture aux amateurs 

La seconde particularité est d’être ouverte aux professionnels et aux amateurs. Si vous savez navigué pour traverser l’Atlantique et que vous avez un budget pour faire la course vous pourrez vous frottez aux élites.  Le dépassement de soi est assuré car les bateaux foncent jours et nuits  dans un vacarme assourdissant. Il faut toujours veiller pour garder le cap, éviter les obstacles (bateaux, les animaux…). Cette année le record de participation est battu avec 123 bateaux engagés.  Le benjamin de la course a 24 ans (Nils BOYER) et le doyen est Bob ESCOFFIER (70 ans)

D’un point de vue business comment une entreprise peut elle surfer sur la Route du Rhum? 

Le partenariat : 

Il existe plusieurs partenariats possible pour accompagner cette course. L’entreprise peut-être 

partenaire majeur exclusif 

Il s’agir de la région Guadeloupe

partenaires principaux, 

Ils sont quatre (la ville de St Malo, la région Bretagne, la région Guadeloupe et Banque Populaire

partenaires officiels, 

Ils sont huit dont YEMA (chronométreur officiel). L’entreprise bisontine validera  les temps des marins. 

partenaires médias, 

Nous retrouvons la presse régionale Ouest France et le Télégramme. Ainsi que la presse spécialisée comme Figaro nautisme mais aussi la radio avec France Bleu et France Info. La télévision est présente grâce à France TV et Netflix.  Météo Marine apportera son savoir faire de prévisionniste. 

fournisseurs officiels. 

Dix huit fournisseurs officiels participent à la course d’univers hétérogène. Nous trouvons France Boissons, le transporteur STG, les meubles ROCHE BOBOIS… 

Le sponsoring : 

Comme nous l’avions déjà évoqué dans un article précédent le sponsoring est un excellent outil pour les entreprises. La Route du Rhum a un des meilleurs ratios de sponsoring sportif. Les gains de notoriété spontanée sont impressionnant. En effet SODEBO et AG2R sont passés de 2% à respectivement 35% et 65%  en 20 ans. Etes vous capable de faire mieux avec le même budget sur un autre support? La visibilité de la marque sur un bateau est notable pendant la course mais aussi avant grâce au travail des relations publiques. 

Combien ça coûte? 

Conception/fabrication : 

Le coût de conception et de fabrication des plus grandes embarcations avoisine les 10 à 12 millions d’euros. Le budget annuel des Ultime frôle les 5 millions d’euros. Avoir recours au sponsoring est vraiment indispensable ! 

Inscription :

Les frais d’inscription à la course varient en fonction du bateau.  Pour les ultimes il faut débourser 80 000€ alors que pour les bateaux de la catégorie Rhum multi 6 000€ sont nécessaires. 

Les amateurs n’ont pas les mêmes budgets. En effet Christophe SOUCHAUD sur Cap Handi estime son budget à 90 000€ (assurance, l’inscription, un jeu de voiles neuf, l’hébergement à St Malo et l’équipement de sécurité).

Les gains : 

Les gains sont proportionnels aux bateaux. Le vainqueur en ultime remportera un chèque de 50 000€ alors que le premier en Rhum Mono aura 8 000€.

Les business engendrés : 

Les passagers embarqués

Il existe un business éphémère et rentable autour du départ des bateaux : voir les concurrents au plus près.  En effet plus de 10 000 passagers embarqués sur des canots semi-rigide ou des bateaux traditionnels accompagnent les marins. Pour cela ils déboursent entre 200€ et 700€ par personne. 

Le transport du bateau 

Une fois la course finie le marin peut revenir en métropole en bateau en espérant que la mer ne soit pas démontée.  Sinon il peut prendre l’avion et son bateau rentre sur un cargo. Le coût estimé est de 28 000€. Il peut également opter pour le convoyage pour 15 000€. 

A présent vous connaissez le fonctionnement de la course du Rhum. Etes vous prêt à y participer en tant que marin ou sponsor? 

 

La Rose Des Ventes

Cabinet de conseil en stratégie commerciale éthique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × deux =