La guerre des fromages

A l’occasion de la Journée du Fromage je vous propose un décryptage de son marché. Comment consommons nous ce met? Quelles sont les tendances? 

Le marché du fromage 

Le Général de Gaulle avait appelé la France le pays du fromage : il avait raison. En effet l’Hexagone compte plus de 1 200 fromages différents soit plus de 1,87 millions de Tonnes produites en 2017. Il faut presque en découvrir 3 par jour sur un an pour tous les connaître!!!  45 fromages sont protégés par une A.O.P et 9 par une I.G.P.  Le marché pesait plus de 7 milliards d’euros en 2016. Il est en croissance. Encore un secteur qui va bien en France !!! Cocorico! il faut dire qu’il est soutenu par la consommation locale. Nous sommes les premiers consommateurs au monde de ce met avec plus de 26 Kg par an. En effet 92% des Français consomme au moins une fois par semaine du fromage. En France le fromage c’est culturel. Mais lesquels préférons nous? 

Quels fromages? 

Le choix est vaste. Pour s’y repérer on peut les classer par origine. 

      • 91,6% sont issus de lait de vache, 
      • 5,3% sont issus de lait de chèvre, 
      • 3,1% sont issus de lait de chèvre, 

La production de fromage de lait de chèvre baisse de 1,3% alors que celle de lait de brebis progresse de 0,7%. 

Le segment du fromage de lait de vache se catégorise par type de pâte : 

      • pâte molle : 40,7%
      • pâte pressée cuite : 23% 
      • pâte persillées : 6% 
      • pâte fondue : 3;3% 

Evolution de la consommation : 

Initialement le fromage était consommé en fin de repas. Petit à petit il s’installe pendant le repas jusqu’à l’apéro. Sa progression est significative depuis 8 ans. Il a pris 9% de part de marché sur les produits apéro. Les chips et les cacahuètes n’ont qu’à bien se tenir : le fromage est là !!!

Les ventes de ce segment sont très saisonnières car 27% du tonnage est vendu entre juin et août et 21% en décembre. Si aujourd’hui le marché de l’apéro représente 1% du marché du fromage ce pourcentage ne peut que croître car 40% des Français consomment 2,1 apéritifs par semaine. Il y a donc une réelle progression possible. 

Snacking : 

Le fromage continue de sortir de son positionnement  de fin de repas en étant consommer quand on le veut comme des friandises. les formats d’emballage jouent dessus. Les jeunes en sont friands. 

Vromage : 

Il s’agit de fromage pour les végans. Le lait n’est pas issus de vache, brebis ou chèvre mais de végétaux. La demande explose. 

Les box fromage :

Elles se développent car elles permettent de découvrir des pépites gustatives. En outre, elles surfent sur la vague des produits artisanaux. 

Le click and collect :

4/5 des fromages sont achetés en grandes surfaces. Pour résister les crémiers misent sur le click and collect. Pour le moment les retours sont prometteurs. 

 

Et vous,  comment consommez-vous le fromage? 

 

 

La Rose Des Ventes

Cabinet de conseil en stratégie commerciale éthique

  • 11
  •  
  •  
  • 2
  •  
  •  
    13
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × cinq =