Comment choisir son local?

Avez vous aimé l\\\'article?

Temps de lecture : 5 minutes

Sur le mois d’Avril je vous propose d’analyser en détail votre local. En effet quelque soit votre activité vous avez besoin d’un lieu pour l’exercer. Son emplacement est crucial pour le développement de votre entreprise. C’est pour cela qu’aujourd’hui nous nous penchons sur les éléments à analyser pour le choisir. La semaine prochaine nous apprendrons à l’aménager. Puis nous verrons comment fidéliser votre clientèle. Le choix de votre local se fera par la réponse à ces questions :

Que ferez vous dans votre local? 

C’est la première question à se poser. Quel est le but du local? Avez vous besoin d’un espace pour créer, pour fabriquer, pour travailler au bureau ou pour vendre? Ou bien souhaitez vous fabriquer sur place et vendre? La réponse à cette question est déterminante car elle va fixer le lieu de votre implantation.

Zone artisanale :

Si vous fabriquez des objets je vous conseille de vous installer dans une zone artisanale. Afin de garder de bonnes relations avec votre voisinage veillez  à respecter la réglementation sur le bruit. Pour rappel elle encadre l’émergence (différence entre le niveau sonore lors du fonctionnement de l’entreprise et le niveau sonore hors fonctionnement) en limite de propriété.  De 7H00 à 22H00 l’émergence doit être inférieure à 5 décibels. De 22H00 à 7HOO le niveau s’abaisse à 3 décibels.

Le centre ville : 

Si vous avez une activité marchande je vous conseille d’être présent en centre ville. Si votre activité est liée à la restauration, à l’habillement, au développement durable votre emplacement sera plutôt en centre ville.

Les centres commerciaux :

Si vous apportez une solution rapide (coiffure sans rendez-vous, fast-food…) je vous préconise plutôt les centres commerciaux. Si votre cible est masculine soyez à proximité de l’entrée principale. Les hommes parcourent une moyenne de 300 m dans un centre commercial. Si votre cible est féminine vous pouvez être positionné plus en retrait. Les femmes marchent en moyenne 500 m.

A domicile 

Selon votre activité, la taille de votre domicile et le P.L.U. de votre commune vous pouvez travailler à votre domicile. Je pense aux métiers de service en B to B (télésecrétariat, métiers de conseils..). Dans cet optique veillez à avoir une pièce dédiée à votre activité. Le plus difficile dans cette organisation est la gestion des temps. Attention à ne pas trop empiéter sur le temps dédié à votre famille.

Magasin éphémère : 

Il s’agit de magasin temporaire (de quelques jours à quelques mois). Selon le bail le magasin éphémère peut être tenu par une ou plusieurs entreprises. Cette option connait un essor depuis quelques années. Pourquoi? Les entrepreneurs locataires prennent un engagement et un risque limité en cas de ventes trop faibles. Ces boutiques éphémères se trouvent en centre ville et en zone commerciale. 

Après avoir défini une zone de travail en fonction de votre activité il vous faut choisir l’emplacement. Pour le cela les habitudes de consommation de vos prospects vont vous guider.

Les habitudes de consommation : 

En effet pour vendre il faut que votre local soit le chemin de vos prospects. Malheureusement nous manquons de temps pour visiter tous les recoins des villes et diverses zones artisanales et commerciales. C’est dommage car nous passons à côté de pépites !!! Pour clarifier mon propos si votre cible est la mère de famille privilégiez les centres commerciaux. Il y a de grandes chances qu’elles les fréquentent le samedi après midi. En revanche si votre cible a une démarche de développement durable elle fréquente les magasins de centre ville dans lesquels elle peut se rendre à pied.

Quels critères peuvent vous aider à choisir entre centre ville et centre commerciaux. ?

La tendance nationale est  au délaissement des centres villes pour les centres commerciaux car les parkings sont gratuits les produits vendus en G.M.S. sont réputés moins chers que les supérettes de centre villes. En outre le choix est plus vaste en hypermarché. Malgré cela la fréquentation des hypermarchés est en berne et les galeries marchandes se vident également. Où allez pour toucher sa cible? Il n’existe pas de solution toute faite.  La solution que je préconise c’est de connaître parfaitement les habitudes de votre cible pour pouvoir vous insérer dans son paysage quotidien. 

L’implantation : 

Le troisième critère après le choix en fonction de votre activité puis en fonction des habitudes de consommation de vos prospects est la qualité de l’implantation. Pour la mesurer vérifiez les aspects suivants : 

La fréquentation : 

Quelque soit l’emplacement vérifiez sa fréquentation à différentes heures de la journée et différents jours de la semaine. Le local est-il bien sur le parcours de vos prospects? N’hésitez pas venir et revenir à plusieurs reprises pour être certain. Vous pouvez aussi vous renseignez auprès de la mairie qui peut vous transmettre les statistiques de fréquentation. A défaut prenez conseil auprès de l’Office de Tourisme qui vous orientera sur les parcours des touristes. 

La visibilité : 

Certes la fréquentation est importante mais elle ne fait pas tout car votre local doit être visible. Pour cela privilégiez les intersections car votre exposition sera doublée. En outre pour améliorer votre visibilité favorisez les grandes vitrines. Plus elle sera grande plus les passants seront ce que vous vendez. 

La superficie : 

Estimez la taille de votre magasin en fonction de la longueur et la profondeur de votre gamme .  Il faut que vous puissiez rendre visible un maximum de produits à l’instant « t ». S’ils sont en réserve personne ne pensera à les acheter. Si la surface de vente est petite la superficie de réserve doit être importante pour réapprovisionner régulièrement. Attention il n’est  pas conseillé de le faire lorsque le magasin est bondé.

La luminosité : 

Idéalement privilégiez un emplacement le plus lumineux possible. Cette astuce est valable quelque soit l’activité car cela rendra votre travail plus agréable. En outre le client sera rassuré car il n’y aura pas de variante de couleurs entre ce qu’il voit dans le magasin et à l’extérieur. Enfin vous réaliserez des économies d’électricité. C’est bon pour vous et c’est bon pour la planète. 

Le bail : 

Une fois le local trouvé il ne vous reste plus qu’à l’acheter ou le louer. Cette dernière alternative est à conseiller avant un achat afin de s’assurer de la   pertinence économique de votre projet. Il existe trois principaux baux de location :

le bail saisonnier: 

 Il s’agit d’une location pour une saison. Sa durée ne peut pas excéder 6 mois.  Il est adapté pour toutes les activités touristiques. 

Le bail précaire : 

Il est d’une durée d’un an généralement. Il est idéal pour lancer une activité pérenne en limitant les risques. Au delà de la période le locataire peut quitter le local ou le transformer en 3/6/9. 

Le 3/6/9 : 

Il s’agit de bail plus longue durée car il se renouvelle tous les 3 ans pour une durée totale de 9 ans. A l’issu de cette période le bail peut se répéter de la même manière. 

Comme d’habitude je vous partage l’infographie qui résume l’article. 

 

Infographie Comment choisir son local?

La Rose Des Ventes peut vous accompagner dans votre démarche de local comme je suis en train de le faire pour une cliente qui ouvre son magasin la semaine prochaine. Je lui ai trouvé l’emplacement, réalisé les démarches auprès de l’administration et recruté deux vendeuses. Je lui remets un magasin clé en main. 

Et vous pourquoi avez vous choisi votre local? Quels sont les éléments qui vous ont décidé? 

 

La Rose Des Ventes

Cabinet de conseil en stratégie commerciale 

 

  • 51
  •  
  •  
  • 2
  •  
  •  
    53
    Partages

6 réponses sur “Comment choisir son local?”

  1. Merci pour cet article très intéressant et clair pour faire un choix crucial quand on veut monter son entreprise.
    Je le garde précieusement dans mes favoris car il pourra me servir je suis en train de réfléchir pour monter ma petite boîte à moi.

  2. Je travaille à domicile et vends sur internet mes créations…
    Le choix du local, même s’il n’est pas également mon lieu de vente, a été pour crucial…
    Mon premier atelier était situé à quelques kilomètres de chez moi, et même si je m’y sentais bien au début, je me suis vite rendue compte qu’il n’était pas du tout adapté à ma manière de travailler et que je perdais énormément de temps en transport…. Heureusement, j’ai eu la chance de pouvoir établir mon nouvel atelier, créé sur mesure pour moi, à la maison. Cela m’a changé la vie et ma manière de travailler!
    Comment créer/travailler/vendre correctement dans un lieu qui ne nous correspond pas et qui n’est pas adapté à notre domaine d’activité?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 − sept =