Les origines et business du Stand Up Paddle

Temps de lecture : 4 minutes

Le Stand Up Paddle (SUP) vous l’avez ou vous allez forcément le croiser cet été. En effet cette étrange planche sur laquelle on se tient debout vogue sur les lacs, les rivières et en pleine mer. Alors que vous passiez vos vacances à la mer ou à la montagne ou à la campagne vous ferez sa rencontre. Je vous explique tout sur ses origines et comment les français sont devenus accrocs du paddle. 

Les origines 

Mais d’où peut bien venir cette étrange planche ? Elle a été inventé dans les années 60 à Hawaïi. Elle a fait sa première apparition en France en 2007 dans le Pays Basque grâce au surfeur LAIRD HAMILTON. Effectivement le célèbre free surfer hawaïen s’est reconverti au Stand Up Paddle. Auparavant en 2006, il a traversé la Manche sur son Stand Up Paddle. 

En une dizaine d’années le nombre des pratiquants et licenciés explose. Pour cause on compte en France plus de 6 000 licenciés rattachés à une quarantaine de clubs.  Ils sont rattachés à la Fédération Française de Surf. Selon EUROSIMA (Association Européenne des industriels des Sports d’Actions ) et la Fédération Française de Surf entre 2015 et 2017 le nombre de pratiquants a bondi de 65%. Ils sont passés de 50 000 à 65 000. La France est  l’un des premiers pays européen en nombre de pratiquants car on compte plus de 300 000 adeptes au niveau du contient.  

Les causes du développement du Stand Up Paddle : 

Quelles sont les raisons pour lesquels autant de pratiquants s’adonnent à  ce sport ? Elles sont diverses : 

Il est accessible à tout le monde : 

Contrairement au surf nous pouvons rapidement monter sur la planche et nous mettre debout pour partir en ballade. Inutile de prendre de longues heures de cours. Inutile d’être un sportif aguerri pour faire du paddle.

C’est un sport complet : 

La position debout permet de : 

    • tonifie les jambes, 
    •  dessiner la taille,  
    • renforcer les cuisses, les abdos et les fessiers

Tout en faisant du cardio.  C’est un sport très complet. 

Sport non polluant :

Il n’y a pas de moteur ou de pollution sonore. 

Tout âge : 

Il n’y a pas de limite d’âge pour faire du paddle.

Authenticité :

Le Stand Up Paddel correspond aux attentes sociétales actuelles avec le retour à la nature et à l’authenticité. 

Pratiquer un sport de glisse par temps calme : 

Les surfeurs , kyte surfeurs doivent attendre le vent pour s’adonner à leur passion. Avec le Stand Up Paddle inutile de prier le Dieu Éole. 

Les évolutions technologiques :

Les industriels ont avec le temps fait évoluer leurs matériels pour se distinguer de la concurrence. Ils ont inventé la planche gonflable. Le premier en France sur ce marché a été BIC Sport (Rennes). Cette nouveauté a démultiplié les ventes car le paddle devient transportable dans un coffre de voiture. Cette évolution a fortement contribué à sa démocratisation. 90% des achats d’équipements sont réalisés par des modèles gonflables. Aujourd’hui ce produit  représente la moitié du chiffre d’affaires de l’entreprise rennaise.                                                                                                                                                                                                           

La professionnalisation : 

Ce sport est très peu médiatisé. La Fédération Française de Surf discute avec l’Etat pour organiser un Open de France avec les meilleurs champions mondiaux. Ainsi les retransmissions télévisées faciliteront sa popularité. Notre pays compte un champion émérite : Titouan PUYO. Cet ancien champion de Va’a (pirogue) est champion un véritable héros. En effet il est 

– Champion de France en 2013, 2015, 2016 et 2017.

– Double champion européen en 2017 et 2018 

– Champion du monde de Stand Up Paddle longue distance en 2014. 

Il est sous contrat avec New Surf Projet (NSP). 

Les évolutions du marché : 

Pour les équipementiers nautiques le Stand Up Paddle est une belle opportunité car les ventes de planches et accessoires étaient en berne. Le Paddle leurs redonne le sourire. Aujourd’hui les ventes d’équipements et matériels de ce sport représentent  30% des ventes des rayons nautiques. Les ventes montent à 50% dans les magasins spécialisés dans les sports d’eau. En 2017 l’évolution des ventes chez Décathlon était à deux chiffres. La croissance actuelle n’est qu’un début. Selon Alain PICHAVANT « Je pense qu’il (le paddle Stand Up) peut aller au-delà de la planche à voile qui a marqué les années 1980 avant de perdre des pratiquants tentés par de nouvelles pratiques ». De nombreux spécialistes estiment que la pratique de ce sport sera aussi populaire voir plus que celle de la course à pied. 

Personnellement je pense que ce sport va se développer dans les années à venir car nous pouvons le pratiquer sur n’importe quel milieu aquatique et par n’importe quelle température. Il ne faut pas oublier la combinaison intégrale l’hiver et la crème solaire l’été. En outre les industriels rivalisent d’imagination pour le rendre encore plus accessible. De nombreux entrepreneurs innovent avec un esprit éthique : 

  • Respect de l’environnement. L’entreprise SNAP utilise une résine bio-sourcée de 20 à 30 %, ce qui permet d’être labellisé Ecoboard.
  •  Accessible à tous. L’entreprise Suf Pistols a pour projet de commercialiser des Stand Up Paddle pour les personnes en surpoids (+120 kg)

Quelque soit votre niveau et votre utilisation du Stand Up Paddle la Fédération Française de Surf vous rappelle les règles de navigation. Vous n’êtes pas seul, partageons ensemble nos eaux. 

Regles de navigation
Règles de navigation

Et vous avez essayé le Stand Up Paddle ?

Etes vous accros ? 

 

La Rose Des Ventes

Cabinet de Conseil en Stratégie Commerciale Ethique

 

 

  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
    1
    Partage

8 réponses sur “Les origines et business du Stand Up Paddle”

  1. Je ne savais pas que le Stand Up Paddle était un sport (j’ignorais son existence jusqu’à la lecture de ton article)

    Après je t’avoue que ça me fait un peu peur. Quand il s’agit d’activités aquatiques je t’avoue que je ne pense qu’aux pires.

    La planche de SUP ne peut supporter qu’une seule personne ?

      1. Bonjour,
        Si je peux me permettre, je travail dans une entreprise de commerce de gros de stand un paddle, vous pouvez allez à deux sur la plus part des modèles et jusqu’a 6 personnes sur les paddle de type « family », article très intéressant 😉

  2. Très intéressant cet article ! Il est vrai que j’ai comme beaucoup envie de me laisser tenter à force d’en voir partout (j’espère avoir vite l’occasion d’ailleurs) mais que je n’ai jamais cherché à en savoir plus. C’est finalement pas si récent que ça, et je ne savais même pas qu’il en existait des gonflables ou même qu’il y avait des championnats ! Merci pour toutes les infos, j’ai encore plus envie d’essayer maintenant !

  3. Super intéressant merci pour ces infos ! Je n’en ai pratiqué qu’une fois (à l’Ile maurice) mais j’ai adoré. Comme tu le dis à juste titre le côté doux, non-polluant tout en restant sportif est ce qui m’a plu le plus (sans à avoir à faire des heures de bagarres contre les vagues, cf mon stage de surf à sydney mdr)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

huit − 6 =