Quels sont les secrets du succès des French Days ?

Du 27 Avril au 1er Mai s’est tenue la première édition des Frenchs Days. KEZAKO. Vous êtes passé à côté. Pas de panique nous vous expliquons tout.  En quelques mots les Frenchs Days sont le Black Friday printanier français. Au départ ils étaient 6 sites e-commerçants à avoir lancé le concept (Rue du commerce, Cdiscount, Fnac- Darty, La Redoute, Showrooprivé, Boulanger). Puis les ont rejoints Auchan, Beaumanoir, Kiabi … pour finir à plus de 200 sites e commerces.

Pourquoi les French Days?

Les E-commerçants s’aperçoivent que le marche devient mature. En outre la période avril/mai est très calme pour de nombreux intervenants. Certes la fête des Mères les aident mais cela reste timide. La coupe du monde de Foot n’est qu’en Juin. Et les soldes ne commencent que le 27 juin. Il manquait un événement pour booster leurs activités. Ils l’ont créé : les French Days.

Quels produits ?

Les principales familles de produits les plus en retrait sont :

– les sports extérieurs,

– le jardin,

– l’électronique,

 – la décoration intérieure,

 – les jouets

 – la puériculture.

Et que fait on sur un marché mature ? On baisse ses prix pour prendre le marché.

Les participants ont connu des recors d’affluence, d’activité et de chiffres d’affaires.  En 5 jours plus de 43 millions de visiteurs ont visionné les offres Frenc Days. Dans le détail, Priceminister a enregistré sur la première journée une hausse de son C.A de 45% par rapport à 2017. Showrommprivé a accueilli plus de 9,5 millions de visiteurs sur son site sur la période.

Les ingrédients de la réussite :

La période :

En fin de mois pour que les salaires soient versés.

Au changement de saison Il s’agit de changement de tenues vestimentaires (fini normalement les doudounes pour les petites robes, on range nos bottes pour nos tongs). Aux premiers rayons de soleil on ressort le vieux barbecue, on veut entretenir notre jardin. Et on veut prendre les bonnes résolutions pour cet été on se remettant au sport.

 Courte durée : 5 jours

Les promotions les plus efficaces sont les plus courtes. Les offres n’avaient parfois une durée de vie que de quelques heures. L’éphémère attire et augmente le trafic.

La diversité des intervenants :

Plus de 200 e-commerçants ont participé ce qui a donné une réelle dimension supplémentaire à l’événement.

La viralité :

Le #FrenchDays a été mentionné plus de 238 000 fois par plus de 16 OOO auteurs différents.

Les produits :

Les meilleurs ventes se consentent sur :

 – l’électronique,

 – le bricolage,

 -l’ameublement de jardin,

 – l’habillement.

La vente sur mobile :                                                Les chiffres évoluent un peu en fonction des e-commerçants  mais ils avoisinent les 65% de taux de vente réalisée sur un smartphone. Ce chiffre confirme la tendance déjà installée du support. Votre site doit être responsive et la vitesse de chargement doit être adaptée aux mobiles.

En 2019?

Devant le succès de cette opération les principaux acteurs souhaitent réitérer l’opération au printemps prochain. Qui refuserait un accroissement de mon activité de plus de 60% en 5 jours?

Quels enseignements en retenir :

Prix :

Sur un marché mature le prix est un élément puissant pour prendre des parts de marché. Attention aux représailles et répercussions des concurrents.

Attention au prix référence. Faites ces promotions sur des lots précis, avec des caractéristiques précises.  Ces prix soldés ne doivent pas devenir vos prix de référence.

Site internet :

Il doit vraiment être adapté aux mobinautes (responsive et faible temps de chargement)

Prédominance des marketplaces :

La tendance se confirme également du poids de ces plateformes. Même une TPE doit être présente sur l’une d’entre elles à condition d’être capable de gérer un affût important de commandes. Vous n’aurez qu’une chance.

 

Et vous, avez vous fait des achats lors des French Days? Avez vous vendu vos produits lors de cette opération marketing? Que comptez-vous faire pour les French Days 2019? Go or no go?

 

La Rose Des Ventes

Cabinet de Conseils en Stratégies Commerciales.

Please follow and like us:
0

Stop aux soldes, remises, prix barrés…

Pourquoi dire stop aux soldes, remises, prix barrés ?

Mon article peut surprendre en ce premier jour des soldes mais je reste cohérente avec mon article coup de gueule du lundi : tout à un prix. Je comprends l’utilité des soldes pour les articles en stock qui ont du mal à trouver acquéreur. Le commerçant doit libérer sa réserve et améliorer son compte en banque pour acheter la nouvelle collection.

Le pourcentage de remise : 

En effet le taux de remise doit être réfléchi. Une remise de 70%, de 80% interpelle car :

Quel montant de réduction?

– Le consommateur lambda peut se dire que le vendeur l’escroque le reste de l’année de 70% à 80%. Tous n’ont pas intégré que lors des soldes les commerçants peuvent vendre à perte.
– Le second effet négatif des soldes réside dans la course aux taux de remise. Les clients n’achètent pas un article pour son prix, sa valeur mais son pourcentage de remise. C’est dramatique à mon sens car l’acheteur n’a plus de référence sur la valeur des biens. Combien de fois vous dites à une copine « je viens de m’acheter une paire de chaussures à -50% » ? Vous auriez pu dire  » je viens de m’acheter une paire de chaussure à 50€. »
– La spirale des prix bas engendre des prix bas puis à terme une moindre qualité des produits voir des risques pour l’utilisateur. Une économie de quelques euros peut engendrer des maladies, des accidents.
N’oubliez pas qu’ « un client pris par le prix partira par le prix ». Avant d’apposer la nouvelle étiquette rouge réfléchissez aux conséquences de ce geste. N’appliquez pas un -50% car la vitrine de votre concurrent en est couverte car bientôt il risque de ne plus l’ouvrir.
Le changement de consommation est comme tous changements : il est très long mais si nous ne commençons pas il ne se fera pas.

N’y a-t-il pas d’autres solutions pour attirer de nouveaux clients qu’une baisse des prix ?

Bien sûr, il en existe de multiples. La fixation d’un prix juste sur la saison, sur la collection et non un prix haut puis un prix barré à -70% pour arriver au prix de vente public voulu. C’ est à mon sens plus éthique, plus respectueux du consommateur. En effet la personne qui a acheté au prix fort l’article qui le revoit quelques jours plus tard à -70% sera aigrie. Elle risque de ne pas réitérer son achat. Un prix constant évite ces désagréments. Les offres de fidélité, le parrainage sont deux autres outils à mon sens plus utiles et plus rentables pour le client et le vendeur. Je ne vous détaillerai pas toutes les autres astuces car elles sont fonction de votre métier, de vos clients et de votre stratégie d’entreprise mais je me tiens à votre disposition pour étudier votre stratégie commerciale.

L’infographie résume pourquoi il faut arrêter les remises.

Pourquoi arrêter les remises?
Pourquoi arrêter les remises?

La Rose des Ventes
Cabinet de conseil en stratégie commerciale

Please follow and like us:
0