Le mauvais effet Domino’s

L’effet domino peut être favorable ou complètement ingérable par l’entreprise qui le met en place. Aujourd’hui l’effet domino du jour s’est transformé en Bérézina. Mais que s’est il passé? Quelle est cette entreprise complémentent dépassée?

Habituellement je mets en avant des pratiques que je trouve admirables qui méritent d’être connues de tous. Pour rappel je vous ai présenté sur ce mois différentes entreprises via les articles et les lives qui ont une réelle stratégie commerciale éthique :

 – La Pâte mobile : un food truck éthique qui propose une carte entièrement faite maison à base de produits frais, locaux et le plus souvent possible biologiques.

 – Reforest’action : une entreprise qui plante des arbres à travers le monde pour limiter la déforestation. J’ai tissé un partenariat avec eux pour offrir des arbres à tous les clients de La Rose Des Ventes afin que nous puissions tous pour faire un geste pour protéger la Planète à notre échelle.

 – TACTIC : un concepteur et fabricant de jouets et jeux de société. Il commercialise le Mölkky : le succès du jeu écologique et éthique.

L’entreprise du jour se distingue pour son absence totale éthique. La nominée du jour est Domino’s Pizza Russie.

Pourquoi ?

Qu’a bien pu faire Domino’s Pizza pour avoir les honneurs du jour ?

Le 31 Août dernier Domino’s Pizza Russie a lancé un concours particuliers sur VKontakte (l’équivalent de Facebook). En effet l’entreprise offrait 100 pizzas par an pendant un siècle sur présentation du logo tatoué et publié sur les réseaux sociaux. L’opération devait s’étendre jusqu’à la  fin Octobre.  Les demandes de rendez-vous affluent. Les tatoueurs travaillent sans relâche pour satisfaire leurs nouveaux clients.

Tout d’abord, je trouve que se faire tatouer le symbole de son pizzaïolo est  plus que limite. Je doute que le ou la fiancé(e) soit content(e) d’avoir son portrait ou son nom à proximité d’un logo sur une partie du corps de son ou sa bien aimé (e).

En outre, le second élément qui justifie la présence de l’enseigne de pizza dans cet article est le changement des règles du jeu seulement 5 jours après le lancement du concours. En effet les posts à l’effigie du domino bleu et rouge  submergent Instagram et VKontakte. L’enseigne décide brutalement que seuls les 350 premiers titulaires d’un tatouage du logo de minimum de 2 cm de longueur et apposé sur une partie visible du corps remporteront le Graal. Le 4 septembre l’entreprise  stoppe l’opération par un  post publié sur les réseaux sociaux. En effet les russes découvrent le message suivant  «Ceux qui sont assis chez les tatoueurs : nous vous inclurons dans la liste des participants, mais nous attendons les photos jusqu’à midi aujourd’hui. Pour ceux qui ont un rendez-vous prévu pour plus tard, nous vous recommandons de l’annuler». Le succès  a complètement dépassé  les services marketing et communication. L’opération pourrait coûter plusieurs millions d’euros à l’enseigne.

Manque d’anticipation 

Pourtant c’est une règle de base lors de la mise en place d’une opération commerciale : anticiper la réussite. Il faut définir le budget en cas de pleine réussite.  Il est indispensable de borner l’action en fixant :

les dates de début et fin de l’opération,

le nombre de « gagnants » afin de budgétiser l’action commerciale

L'effet domino d'une stratégie commerciale mal anticipée
L’effet domino d’une stratégie commerciale mal anticipée

Changer les règles en cours de campagne n’est pas éthique et peut nuire à la notoriété de l’enseigne.

Ainsi les concurrents ont un boulevard pour communiquer contre l’enseigne. La viralité des réseaux sociaux n’est pas en faveur de l’enseigne de pizza. En conclusion, l’effet domino sera important et durable car les tatouages le sont. L’éthique doit réellement être présent dans vos stratégies commerciales. Les conséquences peuvent être irrémédiables.

 

Pour connaître les bases d’une stratégie commerciale éthique, la loi sur la transparence et les CGV participez au webinaire gratuit sur ce sujet mardi 25 septembre à 12H30. Il sera animé par La Rose Des Ventes pour la partie commerciale et par Maître FRETEL avocate en Droit des Affaires au Barreau de Paris pour la partie réglementaire.

 

Et vous qu’en pensez-vous de ce concours ?

Comment réalisez-vous vos concours de manière éthique?

 

 

La Rose Des Ventes

Cabinet de conseil stratégies commerciales éthiques.