Pourquoi les French Days seront un flop?

Publié le 20 octobre 2021
Temps de lecture : 3 minutes

 

Du 25 au 29 Septembre de nombreuses entreprises vous proposent des bonnes affaires. Cette opération commerciale se nomme les French Days. Mais pourquoi selon moi ce sera un flop ? Je vous explique tout mais avant petit rappel des French Days.

 

Qu’est ce que les French Days? 

 

Il s’agit d’une opération commerciale sur un week-end fin septembre et fin avril. Elle est apparue en Avril 2018 à l’initiative de 6 sites d’E-commerce. Les pionniers étaient Rue du Commerce, Cdiscount, Fnac-Darty, La Redoute, Showroomprivé et Boulanger. Ils avaient repris les codes du Black Friday en vendant leurs articles grâce aux remises.  Les produits les plus vendus sont :

  • Les équipements de sport,
  • Le mobilier de jardin,
  • L’électronique,
  • La décoration intérieure,
  • La puériculture,

Au fur et à mesure des éditions le nombre des entreprises participantes s’est accru. Les pionniers ont eu raison d’élargir le cercle des participants afin de rendre l’opération plus visible. Ainsi leurs remises sont plus visibles, plus commentées dans le but d’améliorer le trafic sur leurs sites et surtout leur chiffre d’affaires.

     

    Pourquoi l’édition de l’automne 2020 sera un échec? 

    Je ne veux pas être de mauvais augure mais selon moi l’opération de cet automne n’attirera pas les foules. Je vous explique tout.

    Le moral des consommateurs :

    Actuellement les français n’ont pas le moral à cause de la situation sanitaire actuelle. Nous battons chaque jour des records de nombre de malade du Covid 19. De plus le nombre de département en zone rouge croît également de jour en jour. Les mesures de restrictions de circulation augmentent d’heure en heure. Nous ne savons pas comment nous pourrons vivre la semaine prochaine. Ce contexte d’incertitude n’est absolument pas favorable aux dépenses. La preuve est que les Français privilégient leurs dépenses alimentaires au détriment des achats de vêtements.

    Un autre facteur qui pèse sur le moral est la menace du chômage. De nombreuses entreprises ont une santé financière fébrile. De nombreuses d’entre elles prévoient des licenciements. Malheureusement tous les secteurs d’activité sont concernés. 

     

    Le calendrier :

     Fin septembre n’est pas la période la plus bénéfique pour les achats. En effet les ménages doivent financer :

    • La rentrée scolaire de leurs enfants,
    • Les licences de sport,
    • Les assurances,
    • Les impôts

    Bref les bourses sont très légères.

     

    L’image :

     

    Dans l’esprit des Français les French Days ne sont pas une période de bonnes affaires contrairement au Black Friday qui est LA période de soldes dans l’inconscient collectif. Même si légalement les meilleures affaires sont pendant les soldes les acheteurs estiment que les économies sont plus intéressantes en Novembre. Malheureusement la part d’irrationalité est importante dans le processus d’achat.

     

     

    La communication : 

     

    A contrario des différentes éditions les enseignes ne font pas une communication importante sur leurs bonnes affaires. Combien de newsletters avez-vous reçu ce matin ? Combien de publi avez-vous lu dans la journée ? Avez-vous reçu des sms ? Combien de spots radio ou télé avez-vous écouté dans la journée ?  Les budgets comm fondent comme neige au soleil.

    Si on mélange une communication plus faible à une baisse de moral il y a peu de chances que les records de connexion soient battus ce week-end. Les cartes bleues ne fondront pas ce week-end.

     

    Mais comment les commerçants pourraient faire pour vous inciter à l’achat?

     

    Un des levier que les commerçants et les E-commerçants devraient utiliser serait d’apporter une réelle expérience client différenciante. Pour les magasins physiques les distributeurs de gel hydroalcooliques et parois en pexy rassurent une partie de la clientèle mais ils créent une atmosphère froide. A cause des masques les clients ont du mal à déceler les flagrances des magasins. Les subtils odeurs de vanille, de chocolat ou thiaré contribue au bien-être et à la détente. Lorsque plusieurs sens d’un prospect sont sollicités celui -ci est plus enclin à la dépense.

    En plus du marketing sensoriel je conseillerai également au gérant de magasin de proposer des séances de shoping individuelles sur rendez-vous. Le moment sécure et personnalisé aura un double effet :

    • Rassurer vos clients,
    • Vive un moment privilégié

     

    Pour les sites E-commerçants je recommande de soigner le choix de leur gamme. Les attentes des français sont en train d’évoluer. Ils privilégient des achats plus locaux, responsables, éthiques. Afin de rassurer au mieux vos acheteurs n’hésitez pas à apporter les témoignes de vos fournisseurs sous forme de vidéo, de texte…

     

    Et vous qu’en pensez-vous? Les French Days 2020 seront-ils un succès?

     

     

    La Rose Des Ventes

     

    Cabinet de conseil en stratégie commerciale éthique.