Quelle stratégie radio pour un entrepreneur en 2019?

La radio peut-elle développer votre entreprise?

Reading Time: 3 minutes

C’est aujourd’hui la journée mondiale de la radio. Profitons-en pour analyser l’attrait de ce média pour les entrepreneurs. A l’heure du tout numérique la radio a-t-elle encore sa place ? Si oui comment l’utiliser à bon escient ?

Quelle est la situation ?

Médiamétrie vient de publier les audiences de Novembre et Décembre 2018.  Le premier constat est porte sur la durée d’écoute par auditeur. Il utilise ce média en moyenne à 2H50 par jour en semaine. C’est un chiffre qui est stable sur an. La tendance est la même le week-end malgré une durée écourtée de 25 minutes.  Sous cet angle, il est judicieux d’utiliser ce média.

Mais lequel choisir ?

Le choix des radios va dépendre de votre cible. Et oui encore elle. En effet quitte à communiquer il vaut mieux le faire auprès des bonnes personnes. Vous devez donc identifier qui sont vos clients et connaître leurs habitudes. En l’occurrence quelles radios écoutent-ils ? Si vous n’arrivez pas à obtenir l’information vous pouvez aussi partir de vous. Pour cela identifier votre zone de chalandise. Où sont clients ? Vivent-ils à proximité de vous, dans votre région ou dans votre pays ? La réponse à cette question va vous permettre de sélectionner des radios locales, régionales ou nationales ? Une fois votre panel de stations réfléchissons à la manière de communiquer.

Comment communiquer ?

Plusieurs solutions s’offrent à vous. Cette fois ci c’est votre budget qui va le déterminer. En effet si vous avez un budget restreint vous pouvez être un invité dans une émission. Vous aurez le rôle d’expert. Pour cela la procédure est de sélectionner les émissions :

que vos prospects écoutent,

qui vous mettront en valeur auprès de futurs partenaires (distributeurs, prescripteurs…) que vos prospects écoutent

Une fois le choix effectué, menez votre enquête pour connaître les noms des journalistes et chroniqueurs qui les préparent pour leur envoyer votre dossier de presse ou votre communiqué de presse. En fonction de leur cahier éditorial et de l’originalité de vos produits ou services vous serez contacté pour participer à l’émission. Cette astuce est chronophage mais gratuite. Si vous disposez d’un budget un peu plus élevé vous pouvez utiliser les services de bases de données de journalistes et de diffusion des communiqués de presse. Comptez près de 300€ pour un communiqué de presse.

Si vous avez un budget plus étendu vous pouvez utiliser la radio pour diffuser vos spots de publicités. Certes la pratique est en baisse auprès des annonceurs au détriment des réseaux sociaux. Une fois de plus le choix peut s’avérer judicieux en fonction des habitudes de votre cible. Si vous ciblez les actifs, diffuser un spot entre 7H et 8H est astucieux car ils sont dans leur voiture pour se rendre à leur travail. Pour rappel Il est interdit d’être sur Instagram lorsque nous conduisons !!!  

A présent il ne vous reste qu’à être imaginatif pour créer un spot radio de 30 secondes différenciant et mémorisable. Rassurez vous la régie pub de la station est là pour vous aider.

Selon vos produits vous pouvez également sponsoriser un jeu de la station. Bien sûr cela dépend de votre activité. Si vous êtes architecte naval freelance il vous sera difficile d’offrir vos prestations. En revanche un chocolatier le fera très facilement. Les stations sont à la recherche de cadeaux originaux pour se différencier de leur concurrence.

L’infographie ci-dessous résume l’article.

Quelle stratégie radio pour les entrepreneurs en 2019?

A présent vous n’avez plus aucune excuse pour ne pas communiquer via la radio. Il ne vous reste plus qu’à les choisir.

Et vous quelle(s) radio(s) écoutez-vous ?

En tant que professionnel comment communiquez vous avec ce média ?

 

 

La Rose Des Ventes 

Cabinet de conseil en stratégie commerciale éthique

Comment créer et utiliser un flyer?

A l’air du numérique nos boites aux lettres se remplissent des flyers ? Lisons nous encore les flyers ou sommes-nous omnibilés par les écrans bleus.  Commet bien les créer pour qu’ils soient impactant? Comment bien l’utiliser ? Quels supports privilégier ?

Le support

N’oubliez pas que votre flyer représente l’image de votre entreprise. Ne lésinez pas sur la qualité du support. Elle dépend :

 – du grammage du papier :

les plus utilisés sont les 115 g/m2, 135 g/m2 170 g/m2 et 250 g/m2 .

– l’orientation du flyer :

Un flyer en portrait est plus dynamique qu’en paysage.

– Mat ou brillant?

La finition mâte ou brillante donnera un ressenti différent à votre support. La première apporte de la douceur alors que la seconde met en avant le design.

– Vernis ou pelliculage :

Le vernis apporte l’esthétique alors que le pelliculage ou lamination protège le flyer. Cette seconde pratique est un film transparent fixé par la chaleur. Cette pratique n’est possible que sur les supports d’une densité égale ou supérieure à 170 g/m2.

Le visuel : 

Pour que votre flyer soit percutant il doit être visuel. La visibilité passe par une part plus importante pour les images que pour le texte. Le visuel est aussi lié à 

– La typographie :

La police des caractères, la mise en forme et la taille des lettres doivent être adaptées au message et à votre cible. Si votre clientèle est composée des personnes âgées n’hésitez pas à écrire gros.

– Les couleurs : 

Afin de conserver une cohérence dans votre document utilisez trois couleurs maximum.  Il est déconseillé de mélanger les couleurs chaudes et les couleurs froides.

Le message :

Afin d’être percutant votre message doit être :

 – précis,

 – clair,

 – direct (phrase courte),

 – aéré 

pour vous démarquer de la concurrence. En effet nous recevons énormément de flyers, Seuls les plus percutants retiennent notre intention.

les boîtes à lettres pleines de flyers

– Les obligations sur le contenu du message :

Le contenu du message doit répondre à certaines obligations pour être en conformité avec la réglementation.

L’identification de l’imprimeur :

L’article du 3 de la loi du 29 juillet 1881 qui a été modernisé impose que soit présent le nom et adresse de l’imprimeur. Si vous n’avez pas recours à un professionnel vous devez apposer la mention « imprimé par nos soins« . En cas de manquement l’amende est de 3 750 euros.

Les mentions obligatoires de l’entreprise :

L’entreprise a également des obligations de marquage puisque doivent figurer :

 – la dénomination sociale ou le nom de l’entreprise,

 – le numéro RCS suivi de la ville d’enregistrement,

 – la forme sociale de la structure pour les personnes morales et le montant du capital social.

En cas de manquement le montant de l’amende est de 750 euros.

La loi TOUBON n°94-665 du 4 août 1994 impose que quelle que soit le support de communication (audiovisuelle, écrite ou parlée) la langue française soit utilisée. Vous pouvez utiliser des termes étrangers à condition de les traduire en français.

En cas de manquement le montant de l’amende est de 750 euros.

Les droits à l’image dont le droit à la propriété intellectuelle doivent être respectés. Pour cela le crédit photo doit être clairement indiqué. Ceci induit une autorisation préalable de l’auteur de l’image.

L’article L.541-1-1 du code de l’Environnement oblige les éditeurs  et imprimeurs d’inciter les consommateurs à la collecte ou à la valorisation des déchets. Il conviendra donc d’apposer l’une des mentions « ne pas jeter sur la voie publique » ou « imprimé sur du papier recyclé » ou « ‘imprimé sur du papier PEFC pour le développement des forêts. »

En cas de manquement le montant de l’amende est de 750 euros.

Pour les flyers des produits alimentaires manufacturés vous devez respecter les loi de la politique de santé publique en rajoutant la mesure d’éducation nutritionnelle. Les phrases conseillées sont « pour votre santé mangez au moins cinq fruits et légumes par jour » ou  » pour votre santé pratiquez une activité physique régulière« .

Les produits alcoolisés doivent avoir la mention «  l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération« 

Les mentions suivantes ne sont pas obligatoires mais fortement conseillées

 – le numéro de téléphone,

 – l’adresse,

 – le site internet,

 – les réseaux sociaux,

 – l’email.

Le contenu du message :

Afin que le flyer soit percutant il convient de répondre à quelques questions :

– Pour quelle occasion le flyer sera t’il distribué?

En effet il convient d’avoir une communication personnalisée pour être le plus impactant possible. Pour cela le texte changera en fonction de l’événement. Il  sera différent pour un anniversaire, pour une porte ouverte ou une promotion.

– Quelle cible?

Le contenu du flyer s’adaptera à votre cible. Vous n’utiliserez pas le même vocabulaire pour communiquer à  des retraités et à des adolescents.

– Quel message?

Le message dépendra des réponses aux questions ci-dessus. Nous vous conseillons d’utiliser un slogan court, clair, direct et mémorisable.  Le choix des mots est crucial. Les mots impactant sont : découvrez, exceptionnel, promotion…). Afin d’être professionnel nous vous conseillons d’utiliser la méthode AIDA pour être le plus visible. Pour cela votre flyer doit avoir

Accroche 

Elle est déterminante car elle donne envie de lire la suite ou non .

Intérêt

Il s’agit de l’intérêt que peut avoir votre cible pour vos produits ou services.

Désir

Le flyer doit susciter le désir d’achat.

Action

Un coupon action incite le prospect à venir en boutique. Nous vous conseillons de l’insérer à votre flyer.  Il peut s’agir de :

– coupon de réduction détachable du flyer à présenter lors du passage en caisse.

– ticket de tombola détachable du flyer à déposer en magasin.

Comment distribuer le flyer?

Une fois votre flyer édité vous devez le distribuer. Comment faire pour toucher au mieux vos prospects? Plusieurs solutions sont possibles, vous pouvez les distribuer dans :

– les boîtes aux lettres :

Vous pouvez le faire par vos propres moyens si le nombre est limité ou avoir recours aux services du facteur.  Le coût de distribution par La Poste dépendra de la zone de chalandise (en campagne c’est plus cher qu’en ville).

– la rue (street marketing) :

Cette pratique permet de cibler un peu mieux vos prospects en fonction du lieu, de l’âge…

– les commerces :

Certains commerces admettent que soit apposé sur leur comptoir un lot de flyers de  professionnels. La visibilité peut paraître plus faible mais l’impact plus important car seules les personnes qui le désirent prennent le document.

 

Nous venons de le voir les flyers  sont de réels supports de communication. Sa réalisation doit répondre à un cadre réglementaire. Et vous utilisez vous des flyers pour faire connaître votre entreprise?

 

La Rose Des Ventes

Cabinet de conseils en stratégie commerciale éthique

Les réseaux sociaux apportent ils des clients?

Les réseaux sociaux apportent ils des clients?

Après avoir analysé la semaine dernière le rôle de la communication pour les entreprises penchons nous aujourd’hui sur l’impact de la digitalisation et des réseaux sociaux.  Quel est le poids des réseaux sociaux dans le business? Les réseaux sociaux rapportent ils des clients? L’article sera également consultable dans le prochain webzine d’Aurore MARGUIN.

C’est quoi la digitalisation ?

La digitalisation regroupe tous les outils numériques. Il s’agit : 

 – de votre site internet,

 – du chatbot, 

 – de votre  blog, 

– des applications, 

– des réseaux sociaux…

Quelque soit l’activité de votre entreprise la digitalisation utilise les mêmes outils. Que vous travaillez en B to B ou en B to C ou en e-commerce la démarche est identique.

Pourquoi être digital? 

Les modes de communication évoluent avec la société. Les modes d’informations changent. En effet, nous lisons de moins la presse papier qu’elle soit locale, nationale ou spécialisée. Nous privilégions ces informations sous le format numérique car elles sont plus interactives. Cette tendance s’installe dans le temps puisque si nous analysons le graphique nous constatons que le nombre de lecteurs quelque soit les journaux s’amenuise avec les plus jeunes générations. 

Qui lit et lia la presse écrite?
Qui lit et lira la presse écrite?

Cette tendance se confirme avec le poids croissant de la consultation des sites internet et des formats numériques des différents journaux. Le graphique suivant nous explique les prévisions de chiffres d’affaires liées aux publications numériques sous les 3 ans à venir. 

Évolutions des lectures numériques
Évolutions des lectures numériques

 Le poids de la digitalisation :  

En 2018, les entreprises ne communiquent plus comment elles le faisaient les années passées. Les encarts publicitaires ne sont plus aussi efficaces. La digitalisation a pris une telle place qu’elle est synonyme de vie ou de mort de l’entreprise. En effet en 2017, 60% des commerçants qui ont fait faillite n’avait pas de stratégie de digitalisation. Il est donc vital d’être digital. Le graphique suivant montre les évolutions des dépenses publicitaires en France en 2017. Tous les supports traditionnels sont en perte de vitesse au profit du digital.  

evolution publicité en 2017
Evolution publicité en 2017

Quels supports de communication? 

 Tous les supports digitaux que nous avons précédemment peuvent et doivent  être utilisés. Afin de les valoriser au maximum il est fortement conseillé de  créer des synergies d’entre eux. Elles peuvent être : 

– blog sur le site internet pour apporter du trafic supplémentaire,

 – les réseaux sociaux communiquent sur les concours du site internet, 

….

Les réseaux sociaux : 

Ils sont une des solutions de communications digitales les plus efficientes. Qui peut avoir un meilleur  retour sur investissement quand un réseau social  est capable de cibler les prospects en fonction de leur sexe, de l’âge, de la localisation, de ses centres d’intérêts…Quel support permet de communiquer pour un euro par jour?  Les français sont de plus en plus présents sur les réseaux sociaux. Ils sont en moyenne sur 3 réseaux distincts. Le choix du réseau se fera entre autre en fonction de l’âge des prospects. 

Comment communiquer sur les réseaux sociaux? 

Malgré les changements d’algorithmes les entreprises doivent poursuivre leurs efforts de communication digitale. Elles doivent : 

 – communiquer régulièrement pour satisfaire les attentes de leur communauté, 

 – informer tout en divertissant. 

– être visuel.

 – intervenir dans les groupes liés à son activité, 

– animer sa communauté par des jeux, des concours, 

– répondre aux sollicitations sur Messenger

– répondre aux avis critiques…

Les entreprises quelque soient leurs secteurs d’activités peuvent communiquer en utilisant une stratégie d’outbound ou d’inbound. La première technique consiste à toucher les cibles (les prospects) par des emails, des appels téléphoniques, des courriers ou des publicité. L’entreprise « impose » son produit. Cette pratique peut s’apparenter à la chasse puisque le chasseur débusque. A contrario la technique de l’inbound ressemble plus à la pêche. L’entreprise ne fait pas d’auto-promotion mais elle diffuse du contenu sous différentes formes (vidéos, articles de blog, webinaires…). Elle fait appel à des experts. Les prospects ou leads sont donc qualifiés car ils viennent chercher une information précise. En utilisant cette technique n’oubliez pas de  rappeler le produit en lien avec l’apport de contenu en fin d’intervention (technique de l’entonnoir). 

Est ce que la communication sur les réseaux sociaux apporte des clients? 

Il a été reconnu que les réseaux sociaux influencent les activités d’achat de 23% des consommateurs. En outre plus de 30% des acheteurs en ligne sont prêts à commander depuis leurs réseaux sociaux. Les fonctions sont en train de se développer chez l’ensemble des intervenants. Vous hésitez encore à passer le pas de la communication sur les réseaux sociaux? Je vais vous relater mon expérience personnelle. Je travaille uniquement en B to B mais je communique sur Facebook via la page de mon entreprise. J’ai entrepris depuis un an de réaliser un webinaire mensuel sur le thème de la stratégie commerciale.  Un nouveau client a souhaité travailler avec moi grâce au titre d’un webinaire. Le titre lui a prouvé que je maîtrisais le sujet. Il n’a pas vu la vidéo car il n’était pas présent et j’ai eu un souci pour mettre en ligne le replay. Il s’agissait d’une mission concernant une étude de marché. Alors oui les réseaux sociaux apportent des clients selon moi. Ils peuvent même vous apporter un chiffre d’affaires conséquent. Alors à vos claviers. 

Les points essentiels de l’article son repris dans l’infographie ci-dessous.

Comment les réseaux sociaux vous apportent des clients? Comment les réseaux sociaux vous apportent des clients?

Et pour vous les réseaux sociaux vous apportent ils des clients? 

Quelles sont vos astuces pour développer votre activité grâce au digital? 

La Rose Des Ventes 

Cabinet de conseil en stratégie commerciale éthique

Pourquoi et comment communiquer?

Comment comprendre ses prospects?

Pourquoi une entreprise doit-elle communiquer ? Comment peut-elle communiquer ? Nous allons découvrir durant ce mois  les réponses à ces questions. Commençons à  présent à nous intéresser sur les raisons pour lesquelles une entreprise communique.

A quand remonte la communication ?

Depuis la préhistoire les Hommes communiquent entre eux. Le développement du commerce les a incités à communiquer pour se faire connaître. Les premiers vestiges de ces pratiques  se trouvent sur les amphores grecques. Elles permettaient d’identifier les provenances des bons vins. Au fil du temps la communication s’est enrichie.

Les différentes communications :

Une entreprise a différentes manières de communiquer.  Elle utilise la communication interne pour : 

 – Influencer le mode de fonctionnement,

 – Insuffler les valeurs de l’entreprise,

 – Ressouder les équipes,

Pour se faire elle utilise le journal interne, les tableaux d’affichages, le courrier. Certaines disposent d’un réseau social propre.

Une entreprise communique également vers le reste du monde. Pour cela elle met en place une communication externe. Elle a diverses possibilités de communiquer pour divers objectifs. Elle peut mettre en place une

Communication financière :

Dans le cas d’une opération de levée de fonds, d’entrée en  bourse…Il s’agit de rassurer les futurs investisseurs et de les motiver à investir dans l’entreprise.

Communication de crise :

Le but est de réagir face à un problème. Il s’agit souvent d’éteindre un bad buzz ou de gérer un problème industriel. C’est le cas de la compagnie aérienne qui vient de perdre un avion en mer ou de l’entreprise qui gère une crise sanitaire.   

La communication de recrutement : 

Il s’agit de campagne pour recruter des profils rares ou un effectif important. 

La communication collective : 

Il s’agit de la communication de l’ensemble des entreprises d’un secteur d’activités. Généralement l’émetteur est un syndicat professionnel qui souhaite promouvoir leur produits ou leur secteur d’activité. Les frais de campagne sont partagés entre les membres.

La communication institutionnelle : 

Le but est que le public connaisse mieux l’entreprise. Elle communique sur ses valeurs, son implication sociétale et/ou environnementale.  Les publics sont généralement les particuliers et fournisseurs. 

greenwashing

La communication commerciale : 

Bien sur l’entreprise communique également pour vendre ses produits et services. Pour cela plusieurs solutions sont possibles. 

la communication de marque :

Dans cette optique l’entreprise transmet les valeurs, le positionnement de sa marque. Bien sur chaque entité essaie de créer son propre univers dans l’imaginaire de son public. En effet les parfumeurs, entreprises du luxe utilisent cette stratégie. Le but est de conquérir et fidéliser les clients. 

La communication produit :

En outre, l’entreprise peut décider de mettre en avant un produit ou un service. Elle le fait dans le cadre de lancement de nouvel article. Les points mis en avant sont les caractéristiques, les avantages produits. Suivant le secteur d’activité la publicité est à destination des particuliers mais aussi des distributeurs. L’objectif envers cette cible est de faire évoluer le référencement. 

La communication B to B :

Il s’agit d’une communication entre entreprises. L’angle est technique. Les caractéristiques sont très largement mis en avant. 

Quels supports de communication?

Nous venons de voir que les entreprises peuvent communiquer de diverses manière en fonction de leurs objectifs. Quels supports utilisent elles? Le choix se fait en fonction des habitudes des prospects. En effet nous ne communiquons pas de la même façon lorsque nous nous adressons à une entreprise et à un retraité. 

Les flyers : 

Ils sont largement utilisés auprès des particuliers. Pour être efficace nous conseillons de les cibler auprès des personnes âgées de 50 ans et plus. En dessous de cet âge les prospectus remplissent les poubelles. 

Le flocage : 

C’est support de communication qui dispose d’un excellent R.O.I surtout en ville. Il est utilisable que vous travaillez en B to B ou en B to C. Il fonctionne 24H/24 et tous les jours de la semaine. 

Les plaquettes : 

Ce support est encore très utilisé en B to B. Attention à ne pas néglier la qualité du papier car il reflète l’image de l’entreprise. 

La radio et la télévision : 

Ces deux derniers médias fonctionnent mais leur coût restraint le nombre d’entreprises émettrices. 

La presse : 

La presse est toujours lue que se soit sous la forme papier ou numérique. Votre produit ou service peut bénéficier d’un article dans la presse locale ou spécialisée. L’orientation se fera en fonction de votre clientèle. Où lira t’elle votre article. 

Le blog : 

Le nombre d’article de blog lu quotidiennement ne cesse de croître. Le nombre de blog explose d’années en années. Ils ne sont plus destinés à la mode ou aux cosmétiques. Il en existe dans tous les domaines. L’entreprise utilisatrice de  blog bénéficie de l’avantage de publier son actualité et pouvoir réagir instantanément avec sa communauté. Elle sait très rapidement si son produit est bien accueilli ou non. 

La communication digitale : 

Elle est très pertinente auprès de la majorité des adultes et des jeunes. Ce support est abordable. En revanche vous devez choisir le réseau social en fonction des habitudes de votre cible. Nous ne sommes pas tous sur tous les réseaux sociaux. 

Et vous comment communiquez vous? 

Et que dites vous ? 

 

La Rose Des Ventes

Cabinet de conseil en stratégie commerciale éthique. 

Que vous apporte la morphopsychologie pour votre business ?

Coach et formatrice, j’ai étudié les typologies visage, durant ma certification mais curieuse j’ai voulu en savoir plus et j’ai trouvé un outil complémentaire très intéressant : la morphopsychologie

Pourquoi avoir recourt la morphopsychologie ?

Notre sphère de communication est verbale (7% représente le message auditif prononcé) et non verbale (93% représenté parmi eux, les mini-faciaux, ton de la voix, les silences de notre voix sont des facteurs de communication non verbale),

Qu’est ce qu’une sphère de communication chez l’Humain?

C’est le visage. Oui oui

Notre visage véhicule des messages silencieux, avec la forme de votre visage qu’on nomme « morphologie » donne des indicateurs de votre personnalité, votre comportement.

C’est une analyse de l’ensemble qui est appelé morphopsychologie.

Comment fonctionne la morphopsychologie ?

Il s’agit de l’étude de votre visage en 3 parties qui nécessite une grande observation afin de déceler les tempéraments des visages. Un très bon complément pour connaître une personne.

1/La zone supérieure

Domaine de l’esprit et de la pensée. Cette zone, dite cérébrale oriente vers les domaines purement intellectuels.

2/La zone médiane

Indique les intérêts affectifs, sociaux. Elle renseigne sur les relations humaines

3/La zone inférieure

Oriente vers les intérêts matériels et les réalisations concrètes. Elle dévoile les instincts, l’énergie vitale, les pulsions, la sensualité.

Avec les formes de visages, on peut lire de vous :

Les principales formes de visages :

Nous avons les typologies de visage triangle inversé ou le visage diamant, l’ovale etc… Grâce à mes connaissances de coach, je peux vous donner des conseils pour valoriser votre image du visage, une coiffure plus adaptée à la forme du visage triangle inversé et au message que vous souhaitez véhiculer. Un Make Up pour sublimer et illuminer le visage d’une femme.

Avec l’étude de la morphopsychologie, je peux avec des indications complémentaires

A mon diagnostic de professionnelle lire les visages

 

Le visage triangulaire

Nous apprend que le prospect est :

Nerveux, intellectuel, à l’aise dans les travaux compliqués et abstraits.

Très émotif, une angoisse qui peut être révélatrice de peur, de pessimiste et d’indécision.

 

Le visage triangulaire inversé :

Le visage triangulaire inversé à en général des petits yeux :

Vos yeux sont petits et enfoncés.

(Le décryptage de Christophe Drouet)

Vos atouts :

Qui dit petits yeux, dit petits récepteurs. Vous avez une intelligence thématique et sélectionnée. Rigoureuse et organisée, vous aimez réfléchir sur un problème à la fois et le résoudre avant de passer à autre chose. Car vous ne supportez pas de vous disperser. Mais quand quelque chose vous intéresse, vous vous donnez cœur et âme.

Vos points faibles :

Vous vous montrez parfois un peu obtue et bornée. Essayez de vous ouvrir davantage aux choses qui, a priori, ne vous passionnent pas. Elles vous seront forcément utiles un jour

Vous l’avez compris, votre visage est un outil de communication extraordinaire, alors surtout prenez soin de vos atouts.

Pour découvrir les traits de caractère des personnes qui ont des visages en forme de diamant ou ovale assistez au webinaire gratuit  mardi 16 octobre, je vous dévoilerai tous les secrets de vos prospects.

 

Et n’hésitez pas à consulter pour vous accompagner à améliorer votre image et vous affirmer autrement que le décodage naturel.

Je conseille, l’étude de l’analyse du visage aux commerciaux, aux recruteurs, aux formateurs, aux R.H, toute personne qui doit être en aisance relationnel constant.

 

Peggy POUTRAIN

Relooking Femm’ Est Formation

La Fête des Grands Pères

La Fête des Grands Père est le premier dimanche d'Octobre

Aujourd’hui parlons de la Fête des Grands Pères. Et non  les Mères, Pères et les Grands Mères n’ont pas le monopole des fêtes. L’article vous expliquera la naissance de cette manifestation et nous verrons pourquoi elle n’est pas plus visible.

Les origines de la Fête des Grands Pères : 

Franck IZQUIERDO a crée la Fête des Grands Pères en 2008. Cet homme est un inventeur né car il a obtenu à 19 ans la médaille de bronze lors du Concours Lépine pour l’invention d’une brosse à dents jetables. Quelques années plus tard,  il créé en 2006, l’Izukirudo (un jeu de grille). Depuis il travaille dans l’édition. Pour créer la Fête des Grands Pères il l’a fait de manière très simple en faisant un dépôt à l’INPI. Deux ans après le décès de son Grand-Père, il souhaitait rendre hommages aux patriarches des familles et remettre du lien dans certaines familles. En effet il considère que « quand ils ne sont plus là, il est trop tard pour dire aux gens qu’on les aime ». Il souhaitait équilibrer les fêtes des membres fondateurs de la famille. Ainsi les Mère, Père, Grands Mères et Grands Pères sont fêtés.

Quelle date ?

A présent que nous connaissons les « causes » il faut à présent poser une date facilement repérable d’une année sur l’autre. C’est un ingrédient indispensable à son succès et à sa reconduction d’une année sur l’autre. Quelle date dédier à cette noble cause? Franck IZUIERDO opte pour l’équité. Il part du principe que la Fête des Grands Mères est le premier dimanche de Mars soit la première semaine du troisième mois de l’année. Par soucis d’équilibre la Fête des Grands Pères sera le premier dimanche du troisième mois avant la fin de l’année :  le premier dimanche d’Octobre. L’autre aspect positif de cette date est de réunir dans la joie les familles entre deux dates peu rigolotes : la rentrée et la Toussaint.

Un repas de famille pour la fête des Grands Pères

Pourquoi cette fête est peu connue ? 

Malgré la parution dans la presse écrite et à la radio (On vas’gêner de Laurent RUQUIER en 2011) la Fête des Grands Pères est peu connue. Personnellement tous les ans quand j’appelle mon Papi  je le surprends tout comme mes filles réapprennent la fête aux leurs. Je doute que nous soyons des exceptions. Selon moi plusieurs facteurs l’expliquent :

 – pas de produit spécifique à vendre

Contrairement à  Flaminaire qui a lancé la Fête  des Pères pour développer les ventes de ses briquets à une période creuse pour l’entreprise (cf l’article les origines de la Fête des Pères), Monsieur IZQUIERDO ne vend pas de produit. Dès 2008 les commerçants n’ont pas relayé l’événement sur leurs devantures. C’est dommage car pour de nombreux commerçants cet événement pourrait booster les ventes (les chocolatiers, les parfumeries…). A contrario, certaines professions n’ont pas besoin de ce booster car l’activité est importante à cette période de l’année (caviste qui sont dans les foires aux vins, les magasins de vêtements qui bénéficient des baisses des températures pour que regarnissions nos penderies…).

– bourses à plat : 

Un autre élément qui peut expliquer la méconnaissance c’est un mauvais choix de date d’un point de vue budgétaire. Début Octobre arrive après un mois de septembre difficile pour de nombreux ménages (rentrée des enfants, les assurances, les activités extra scolaires, le dernier tiers des impôts sur le revenus, le remplissage de la cuve à fioul et l’arrivée des impôts locaux). Bref le moral bancaire est en berne. C’est moche mais l’aspect économique peut l’expliquer également.

– Manque de communication de masse : 

En outre, la dernière explication n’est absolument pas un reproche mais un constat. Monsieur IZQUIERDO a lancé cette fête sur les deniers légués par son Grand-Père :  il n’avait pas les moyens des multinationales. Nous sommes dans un monde de communication pour qu’un événement se pratique il faut communiquer à outrance sur l’ensemble des canaux de communication. Malheureusement le téléspectateur et l’auditeur n’entendent rien. Pire encore la communication sur les réseaux sociaux n’existe que sur twitter. Cinq pages Facebook existent. L’officielle est noyée avec les autres. Sa communauté n’est que de 74 membres. Le dernier post remonte au 1er Octobre 2017. Avec l’allongement de l’espérance de vie les petits enfants sont detous âges et de  plus en plus vieux. Il faut donc communiquer quotidiennement sur l’ensemble des réseaux sociaux avec une ligne éditoriale. C’est le secret pour que les infos soient lues et relayées.

Même si votre compte bancaire fait grise mine  rendez visite ou appelez vos grands pères si vous avez la chance de les avoir tous les deux. Profitez au maximum de ces bons moments.

L’infographie qui résume l’histoire et les causes de la méconnaissance de la Fête des Grands-Pères.

Et vous connaissiez vous la Fête des Grands Pères?

La fêtez vous?

 

 

La Rose Des Ventes

Cabinet de conseils en stratégie commerciales éthiques.

 

 

Entrepreneurs soyez sponsor ou mécène

sponsoring ou mécénat

Continuons la thématique sur votre image avec le sponsoring ou le mécénat. En effet ces pratiques valorisent l’image de votre entreprise. Etre sponsor ou mécène sont des pratiques vieilles comme le monde accessibles à toutes les entreprises (des TPE aux groupes multinationaux). Il s’agit de méthodes réellement efficaces pour les deux parties. Les clubs et associations sont à le recherche de fonds toute l’année mais ceux liés au sport commandent leurs nouveaux maillots maintenant pour les avoir en Septembre. Comment apposer son logo sur un maillot et soutenir une équipe?  L’article vous dévoile tout sur comment mettre en place une démarche de sponsor et ou de mécénat.

Les origines du mécénat : 

Le mécénat est l’association de l’image de l’entreprise sans objectif de retombées commerciales. 

L’origine du mécénat remonte à l’Antiquité sous l’empereur Auguste et il provient des uses de Monsieur Mécène (Caius Cilnius Maecenas) qui  en échange de ses dons auprès des poètes Virgile, Horace … il bénéficiait de poèmes qui lui rendaient hommage.

Plus tard au Moyen-Âge, les princesses développaient des secteurs d’activités  comme celui du luxe (les commandes d’orfèvreries d’Isabelle de Bavière).

La Renaissance était considérée comme « l’âge d’or du mécénat ». La famille de Médicis était très active en soutenant de nombreux artistes, musiciens, architectes, peintres (Rubens).

Ensuite, au XIX -ème siècle, la plus grosse opération de mécénat fut faite par des milliers de donateurs pour l’édification de la Statue de la Liberté. En 1895, la Statue de la Liberté est la première opération de mécénat d'envergure Maurice POTTECHER fonde le théâtre du Peuple à Bussang (dans les Vosges) pour impliquer la population locale dans la création artistique.

Sur les deux siècles suivants les grandes fortunes s’impliquent dans la culture puis dans l’environnement et la solidarité.

Les origines du sponsoring : 

Le sponsoring est la mise en avant de l’entreprise, des produits pour améliorer la notoriété.

Il est plus récent car les débuts remontent à la moitié du XIX -ème siècle.

En 1861 l’entreprise de restauration SPIERS & POND finance la première tournée de l’équipe nationale de cricket en Australie.

Puis en 1891, MICHELIN sponsorise des cyclistes et coureurs automobiles.

Et en 1896 : premier contrat de sponsoring pour les premiers Jeux Olympiques d’Athènes remporté par KODAK et COCA COLA

En 1904 : premier et le plus long (114 ans) naming le club de football de Leverkusen devient le BAYER LEVERKUSEN.

Le marché du sponsoring sportif (plus de 30 milliards d’euros) progresse de 10 % par an. Les sommes sont très mal réparties car 80% sont attribuées dans 6 sports : le football, le rugby, le tennis, le cyclisme, la voile et la Formule 1.

Pourquoi les entreprises investissent aussi massivement pour être sponsor ?

Le sport intéresse les Français et a un poids économique (près de 2% des P.I.B des pays occidentaux). Selon Watin-Agouard « le sponsoring sportif prend, quant à lui, une place de plus en plus d’importance à mesure que le sport lui-même devient un enjeu sociétal ». Brohm le considère comme « l’opium du peuple ».

Des objectifs commerciaux. Elles espèrent à un gain de notoriété (télévision, presse…) et donc de chiffre d’affaires.

Comment les entreprises deviennent sponsor des clubs ou des événements pour un objectif commercial ?  

Elles utilisent différents outils :

Sponsoring de crédibilité :

Le but est de prouver les qualités techniques supérieures du produit. C’est très pratiqué chez les chausseurs (Nike, Addidas…). Il se pratique souvent en don d’objets.

Sponsoring de notoriété :

L’objectif est de faire connaître l’entreprise.

Sponsoring d’image :

Le sponsor s’approprie un événement.

Objectifs institutionnels :

Pour prouver que l’entreprise appartient à la cité, c’est pour donner de la « citoyenneté à l’entreprise ». Cela se traduit par des messages de responsabilité sociétale du sponsor. Selon Gilles DUMAS « on est passé du sponsoring jetable avec une visibilité tous azimuts, mais absence de sens avec des sponsors que l’on voit sans regarder et on ne se souvient pas au sponsoring durable qui est le fait d’une marque qui construit pour la société l’environnement, l’homme et se construit parallèlement une image et une valeur d’éthique durable ». Le citoyen le considère comme un sponsoring de sens car le but est de faire évoluer les mentalités.

La communication peut prendre diverses formes en étant sur :

 – les bannières,

 – les affiches,

 – les flammes,

 – les photocalls,

 – les t-shirts,

 – le matériel du sportif,

 – les programmes,

 – le site internet du club,

 – les hastags

 – …

La digitalisation est omniprésente. Les Lakers de Los Angeles publient dans tous leurs posts #suitinguptogether pour soutenir leur sponsor Toyota.

Comment soutenir un club, un sportif, une association ?

Les Tennis Angels :

Il s’agit d’un programme pour aider les joueurs classés au-delà de la 200 -ème place mondiale. Plusieurs parrains sponsorisent un joueur, en échange ce dernier leurs reversent 30% de ses gains,

Le Pacte de performance :

Pour les salariés sportifs de haut niveau, l’entreprise aménage son temps de travail pour les entraînements , les compétitions et l’aide financièrement. En échange l’athlète propage l’image de sa société. Cette pratique se développe depuis 2015.

Le contrat de sponsoring :

L’entreprise récupère la T.V.A.

Le mécénat :

L’entreprise bénéficie d’une réduction de 60% sur son impôt sur les sociétés ou sur l’impôts sur les revenus. Pour bénéficier de cet avantage le don ne doit pas être au-delà des 5% de son chiffre d’affaires et l’association doit être d’utilité publique.

Comment choisir l’association, le club, le sportif ?

Les valeurs :

Votre image sera associée au club, vos valeurs doivent être alignées sinon votre partenariat pourrait entacher l’image de votre propre entreprise.

Local :

Afin d’augmenter votre visibilité locale il est intéressant d’aider des initiatives locales. Toutes les entreprises ont besoin de proximité surtout à l’air de la digitalisation. Vos clients ont plus le réflexe de chercher votre produit sur Amazon au lieu de vous contacter.

L’originalité :

Ne faites pas comme vos concurrents en sponsorisant le même club de foot.  Pensez à des activités moins répandues en nombre d’associations mais tout aussi efficaces : club de tennis de table, de zumba, aux marathoniens….

De quel club, association allez vous êtres le sponsor?

Quels clubs, associations ou sportifs allez vous soutenir?

 

La Rose Des Ventes

Cabinet de conseils en stratégies commerciales éthiques.

#deleteFacebook pour les entreprises?

On continue sur Facebook ou non

Faut il mettre en place #deletefacebook?

Faut il suivre le hashtag lancé par Brian ACTON le 20 mars (le co-fondateur de WhatsAPP) et quitter Facebook? Un entrepreneur en 2018 peut il se passer de Facebook? Nombreuses sont les personnes qui sont agacées contre le Géant des réseaux sociaux. En effet, Facebook a permis à des milliers de concepteurs d’applications d’extraire des données personnelles par le biais de jeux et quizz. En outre les journaux L’Observer et le New York Times ont dévoilé qu’un développeur d’application a bénéficié des données personnelles de  plus de cinquante millions d »utilisateurs et qu’il les a revendu  à Cambridge Analytica. Cette entreprise a mené des opérations de communication lors de  la campagne électorale de Donald TRUMP.  Oui  nous avons le droit être agacé mais peut-on et doit-on quitter Facebook lorsque nous sommes entrepreneurs ?

Où sont vos personas? 

Réflexions sur la stratégie à adopterL’envie est tentante mais attention aux conséquences car Facebook est le réseau social le plus important au niveau mondial.  Je ne suis pas certaine qu’il faille encore le rappeler mais sur les trois milliards d’utilisateurs de réseaux sociaux deux milliards et soixante douze millions de terriens utilisent Facebook. La part de marché au niveau mondial avoisine les 70%. Pouvez-vous vous détourner de plus de deux milliards de prospects ? Certes nous sommes rarement sur un seul réseau social, vous pourriez les cibler sur Linkedin, Instagram ou Twitter… Ma réponse sera plus nuancée. Cela dépendra de vos personnas ou prospects. Si votre cible correspond aux adolescents oui vous pouvez vous déconnectez de Facebook car ils favorisent Snapchat. En revanche si vous travaillez en B to B la tâche sera plus délicate. Certes vos prospects utilisent Linkedin mais les fonctionnalités sont encore restreintes. Il n’est pas possible de créer des événements et d’avoir les statistiques liées. C’est dommage car il s’agit d’un excellent outil d’animation et de communication.

Les autres réseaux sociaux? 

Je reconnais que le nouvel algorithme peut également motiver la déconnexion mais l’herbe sera t’elle plus verte sans? Avez vous une communauté suffisamment étoffée sur les autres réseaux sociaux pour  sécuriser votre décision sans perte financière? Enfin être vous capable de vous passez des groupes de discussion de Facebook? Ces groupes vous permettent de poser vos questions et quelques secondes plus tard vous obtenez votre réponse. Parfois les groupes de discussion facilitent les échanges et vous permettent de découvrir de nouveaux prospects.  Etes vous prêts à ne plus avoir ses conseils et ses prospects?

Pas sûre? Alors on fait comment?

Mon conseil serait de continuer d’utiliser le pouce en l’air mais avec des réserves de bon sens.

Ne pas divulguer votre vie privée 

Je m’explique : communiquer sans divulguer d’infos ou le moins possible sur votre vie privée, sur vos opinions religieuses ou politiques… J’utilise cette méthode depuis mes premiers pas sur Facebook. Vous ne trouverez pas de photos de ma famille, vous ne saurez pas où j’étais lors de mes dernières vacances, ce que j’ai mangé hier midi. Il en est de même sur mes convictions.  En revanche vous avez accès aux valeurs que je défends au sein de mon entreprise. Il en est de même pour mes déplacements professionnels. Oui vous saurez à quel salon je me suis rendue mais rien sur mon dernier week-end. De toute façon je ne suis pas certaine que ma vie personnelle vous passionne. Ces précautions n’empêchent pas que des amis diffusent des infos sur vous. Certes c’est certain et vous ne pouvez pas mettre sous camisole votre entourage. Ça risque de compliquer fortement vos relations !!! En revanche ces scandales risquent de faire prendre conscience aux citoyens qu’il ne faut pas tout montrer et tout dire sur le net. Nombreux jeunes postulants ont compris à leur dépens les conséquences des clichés des soirées trop arrosées diffusées sur les réseaux sociaux.  Les RH savent également se servir des réseaux sociaux.!!! Alors oui faites comme eux soignez vigilents dans vos propos.

Diversifier vos réseaux sociaux 

Le dernier conseil serait de ne pas miser sur un seul réseau social. Certes votre cible est sur Facebook mais étoffez votre page Linkedin car tôt ou tard elle sera visitée par vos fournisseurs et/ou clients.  Il en est de même pour Instagram, Pinterest ou Twitter.  Même si  Instagram appartient  Facebook diversifiez vos communications sur les réseaux sociaux. Sécurisez vos actions de communications et anticipez les comportements de vos prospects.

 

Stop ou encore?

Alors vous faites quoi ?

Vous restez ou vous partez?

 

 

La Rose Des Ventes

Cabinet de conseils en stratégies commerciales éthiques

 

Pourquoi floquer son véhicule ?

Le flocage des véhicules

Continuons notre exploration de l’image de l’entreprise. Après avoir vu dans l’article précédent le poids et le rôle de l’image de l’entrepreneur voyons aujourd’hui l’intérêt de floquer son véhicule. Il s’agit d’une solution de communication qui a fait ses preuves et qui propose des services professionnels.

Toutes les entreprises recherchent des solutions pour  communiquer à moindre coût. Idéalement 7/7 et 24/24 auprès des particuliers et des entreprises.  Pour les plus connectés elles utilisent :
– le site internet,
– les réseaux sociaux,
– les applis…

Ces canaux de communication peuvent être onéreux et/ou chronophages. Je vous propose aujourd’hui une méthode accessible et qui travaille pour vous H 24. Avez-vous pensé à floquer votre véhicule? Cet outil de communication fonctionne toujours. En effet le samedi lorsque vous faites vos courses au supermarché 2 000 personnes voient votre communication. C’est la même chose lorsque vous allez au cinéma le dimanche et quand vous êtes dans les bouchons le lundi matin à 7H30. Le flocage va vous faire aimer les bouchons car les voitures à proximité de vous vont vous avoir à l’esprit toute la journée. Cette technique est valable quelque soit votre véhicule (voiture, camion, utilitaire, vélo, bus…). Elle est également valable quelque soit votre métier et votre clientèle. 

Comment réussir son flocage ?

1/ Les inscriptions :

Que devez vous inscrire sur votre véhicule?  Vous devez informer mais attention au dosage : trop d’infos tue l’info. Cet adage fonctionne également en terme de flocage de véhicule.  Je vous suggère d’inscrire : 

Le nom de l’entreprise,
Le logo,
Le téléphone,
Le site internet,
Les réseaux sociaux
Les mots clés de l’activité
Je vous déconseille de mettre en avant une promo car votre flocage va durer plus longtemps que votre promo.
Soyez original, ne communiquez pas comme vos concurrents. Démarquez-vous.
N’hésitez à faire faire la mise en image par un professionnel. Il vous proposera plusieurs versions. Optez pour celle qui vous convient vraiment car c’est votre véhicule que vous conduirez tous les jours.

2/ Quelle technologie pour floquer votre véhicule ?

Plusieurs alternatives existent pour floquer votre véhicule. Vous pouvez opter pour :
– Le total covering une couverture intégrale (portière, arrière et capot). Elle se retire facilement le jour où vous devez rendre votre véhicule au loueur.
– Le semi covering : un marquage simple auquel est ajouté un visuel
Le marquage simple sur les portières et l’arrière composé du nom, du téléphone, de l’activité et de la ville).
Marquage de la lunette arrière soit en micro-perforé ou autocollant.
Attention aux deux dernières alternatives pour les régions où les hivers sont prononcés. Les raclettes pour déneiger ou dégivrer peuvent altérer le marquage. En outre la visibilité plus limitée peut gêner certains conducteurs.
Personnellement j’ai opté pour un marquage simple car j’utilise trop souvent la raclette.

3/ Qui pose? 

La pose peut se faire par vous-même ou par un professionnel. Attention aux petites bulles d’air. Un marquage doit être réussi car il vous représente. C’est votre image.

J’ai opté pour une entreprise locale qui maîtrise son métier. Deux heures d’attente et aucune prise de tête, de lettre mal posée ou pas alignée. L’écart de prix ne justifiait pas une réalisation par soi-même.

Et après ? 

Une fois que votre voiture est relookée prenez en soin car c’est votre image. Pour cela nettoyez la régulièrement intérieur et extérieur.
Faites également attention à votre conduite. Évitez au maximum les refus de priorité, les feux grillés et les queues de poisson car on se souviendra vite de l’auteur.

L’infographie résume la réflexion a avoir sur le flocage avant de signer un bon de commande.

Comment floquer son véhicule?
Comment floquer son véhicule?

Et vous qu’en pensez vous du flocage de votre véhicule? Quelles retours avez vous eu?

La Rose Des Ventes 

Cabinet de Conseil en stratégies commerciales

Oser entreprendre

Réflexions sur la stratégie à adopter

L’article « Oser entreprendre » est écrit dans le cadre de l’événement interblogger organisé par Marguin Design (fondatrice du blog http://blog.marguindesign.com) sur le thème « Entrepreneur passionné, comment j’ai trouvé ma voie ». À l’issue de cet événement sortira le 1er numéro d’un webzine gratuit qui rassemblera tous les articles ayant participé.

Pourquoi j’ai décidé de participer à ce concours ?

Le webzine est un support de communication qui se développe et se développera car plus accessible, transportable qu’un magazine papier. La présence de jeunes entrepreneurs sur ce canal est donc légitime.
En outre selon moi, il faut communiquer un maximum sur le sujet de entrepreneuriat. Même si la croissance des immatriculations d’entreprises se confirme trop de salariés sont frustrés de ne pas s’installer par manque d’informations concrètes, par peur…. Si ma petite contribution peut donner envie à une personne d’envisager la création de sa propre entreprise j’en serai ravie.

Comment et pourquoi j’ai créé mon cabinet de conseil en stratégie commerciale ?

En résumé trois semaines ont changé ma vie. Et avec un avec un peu plus de détails? J’étais directrice commerciale (je gérais les achats, la création de la politique commerciale et le management des équipes commerciale et de dépôt) quand les drames se sont déroulés. En trois semaines j’ai vécu un suicide sur lieu de travail, une tentative de suicide (c’est moi qui l’ai empêché de passer à l’acte) et l’arrêt de l’activité (elle a été vendue par mon ex patron dans mon dos). Ça a été le pire mois de ma vie. Je ne souhaite pas à mon pire ennemi de vivre ces moments. D’un point de vue personnel je suis maman de jumelles et j’avais déménagé avec elles à 800 km de mon mari pour ce poste. Après avoir repris une vraie vie de famille et un peu reconstruite psychologiquement je me suis posée la question comment allier vie familiale et commerce. Question très classique chez les mamans !!! Les seuls postes intéressants dans mon domaine d’activité étaient à plus de 150 Km de mon domicile. Je ne le voulais plus. Je ne voulais pas battre un record de kilomètres parcourus à l’année. Je déclare forfait à  100 000 km! J’avais gardé contact avec quelques anciens clients, fournisseurs, collègues et l’un d’entre eux me dit régulièrement de le rejoindre ou de faire comme lui : créer mon entreprise. Petit à petit l’idée a fait son chemin et j’ai poussé les portes de la BGE pour mûrir mon projet et me former à l’univers de la création (la fiscalité, la comptabilité, les assurances…). La gestation a duré 9 mois et ils sont nécessaires pour bien préparer le projet et endosser petit à petit le costume de chef d’entreprise. Cette longue préparation m’a permis de facturer dès le premier mois. Depuis je travaille avec des entrepreneurs d’activités variées. Je m’amuse à travailler.
A ce jour mon seul regret est de ne pas l’avoir fait plutôt. Quelque soit votre âge osez rêver, foncer, une vie professionnelle est très rapide et ça doit être horrible d’être à la retraite bourré(e) de regrets.

Retrouver les témoignages des 12 créatrices d’entreprise dans le webzine.

 

La Rose Des Ventes
Cabinet de conseil en stratégie commerciale.