Origines et business de Miss France

Publié le 16 octobre 2021
Temps de lecture : 5 minutes

Suite à un pari fait avec des amies je vais vous décrypter l’histoire et le business du concours de beauté Miss France. Au cas où vous auriez zappé l’info l’élection est ce soir samedi 19 Décembre. Elle sera retransmise depuis le Puy du Fou pour des raisons de sécurité sanitaire.  En effet les prétendantes et les équipes de télévision vivent dans le parc d’attraction vendéen depuis plusieurs jours afin d’éviter une contamination au covid-19. Savez-vous que notre concours de beauté a fortement inspiré Miss Europe et Mister France ? Avant de décrypter le business de cette élection annuelle je vous propose de revenir sur son siècle d’histoire.

Un siècle d’élection :

1920 :

Le concours va effectivement souffler sa centième bougie ce week-end. En effet le journaliste Maurice DE WALEFFE a créé l’élection en 1920. Il baptisa le concours « la plus belle femme de Femme ». Près de 2 000 prétendantes envoyèrent leur photo. Les 49 filles retenues ont été élu par les spectateurs de cinéma. En effet 7 candidates étaient en compétition pendant 7 semaines. Les spectateurs recevaient un bulletin avec leur ticket de cinéma. C’est ainsi que la jeune basque de 17 ans Agnès SOURET écrivit au dos de la sienne « Je n’ai que 17 ans. Dites-moi si je dois traverser la France pour courir a chance ». Elle fut la première miss. Ce titre lui permis de s’essayer au cinéma mais ce fut un échec. Elle rebondit dans la danse mais décéda à 28 ans d’une péritonite. Une stèle art déco érigée à proximité de l’Eglise d’Espelette lui rend hommage. Ce monument est classé monument historique.

1954 :

Suite au décès de Maurice DE WALEFFE l’organisation du concours change puisqu’il est géré par l’association « Comité Miss France ».  Geneviève MULMANN mannequin pour BALENCIAGA devient miss élégance en 1957. Elle devient la secrétaire du Comité puis en prend la direction au décès de son compagnon qui le manageait.

2002 :

Vente de la société à ENDEMOL.

2010 :

La Dame aux chapeaux quitte le groupe ENEDEMOL

2011 :

Création d’un concours concurrent à Miss France : Miss Nationale

C’est le début des affrontements entre Geneviève DE FONTENAY et Sylvie TELLIER. Rassurez-vous je ne m’épancherai pas dessus.

Pour prétendre être Miss France il faut :

  • Etre élue miss régionale officielle,
  • Etre française,
  • Avoir entre 18 et 24 ans,
  • Avioir un casier judiciaire vierge,
  • Mesurer plus d’1.70m
  • Etre célibataire (non mariée, non divorcée, non pacsée, sans enfant), Avoir un petit ami est toléré. Ouf !!!
  • Ne pas avoir eu recours à la chirurgie esthétique sauf pour les opérations réparatrices,
  • Les tatouages sont interdits s’ils sont trop visibles,
  • Ne pas avoir fait de photo sexy. Nous ne comptons plus les destitutions pour cette raison. Miss Guadeloupe en a fait les frais alors qu’elle avait posé seins nus pour lutter contre le cancer du sein.
  • Faire preuve de neutralité (politique, religieuse…),
  • Etre assidue à la préparation du concours
  • Etre fidéle à Miss France (pas de participation à un autre concours de beauté),

 

L’élection :

Depuis 2008 les votes du public déterminaient le choix de la nouvelle Miss France. Pour l’édition 2021 les règles changent puisque les voix des 7 jurées (que des ex-miss) compteront pour 50% de la note. Le choix du public composera les 50% restant.

 Combien gagne Miss France ?

D’après vous est ce rentable d’être Miss France ? Combien gagne-t-elle ? Miss France est salariée pendant un an (jusqu’à l’élection de sa successeure) du groupe ENDEMOL. Elle touche un salaire d’environ 3 000€ mensuel. A cela se rajoute les nombreux cadeaux des partenaires du concours de beauté. L’addition peut monter à plus de 200 000€.

Un tremplin ?

Etre Miss France permet ensuite de prétendre au titre de Miss Monde. Seule Denise PERRIER en 1953 remporta la couronne. Deux prétendantes furent première dauphine (Marine LORPHELIN en 2013 et Ophély MEZINO en 2019).

De nombreuses Miss se reconvertissent dans

les médias

C’est le cas de Valérie PASCAL qui fut speakerine pour France3. Elle travailla ensuite pour M6, France 2, TFI et est actuellement animatrice de téléachat sur ME et W9.

Sophie THALMANN fut animatrice pour Téléfoot et une émission sur les chevaux sur la TNT.

Elodie GOUSSUAIN est animatrice télé et radio sur Fun Radio, NRJ, RFM/

Egérie

Sonia ROLLAND représente la marque MIXA,

La comédie

Sonia ROLLAND a joué dans la série Léa Parker, Tropiques criminels. Elle a également réalisé un documentaire sur le Rwanda.

Nathalie MARQUAY a joué dans le Miel et les abeilles, Les filles d’à côté… Elle est également chroniqueuse dans TPMP.

Linda HARDY a été animatrice télé et a joué dans la série H, section de recherche, R.I.S Police scientifique, Demain nous appartient.

La chanson

Mareva GALANTER en plus d’avoir été mannequin, actrice, animatrice elle a sorti 3 albums entre 2006 et 2018.

Le Marketing et la communication :

Corinne COMAN a repris ses études après son année de Miss France puis devient responsable marketing et communication au sein d’un cabinet parisien.

Hôtesse de l’air :

Laetitia BLEGER est hôtesse de l’air et fit quelques apparitions télévisées pour les émissions Top Chef et Fort Boyard

Evènementiel

Cindy FABRE a été mannequin, puis animatrice télé avant d’être chef de projet événementiel.

Alexandra ROSENFELD a participé à de nombreuses émissions de télévision (Fort Boyard, Top Chef, Pékin Express, Vendredi tout est permis…) avant de travailler pour une agence évènementielle.

Cosmétiques :

Après avoir été mannequin pour Jean Paul GAUTHIER, ELITE MODEL Chloé MORTAUD a créé sa gamme de cosmétiques made in France : MADEMOISELLE PROVENCE.

Médecine :

Marine LORPHELIN est égérie de plusieurs marques en parallèle d’une carrière médicale.

Le concours de beauté est donc un tremplin pour le mannequinat, les médias mais pas que.

Le business de Miss France :

Selon vous ce concours de beauté est-il lucratif ?

Les droits télévisés

Tout d’abord il faut savoir tous les ans près de 8 millions de Français regardent l’émission sur TF1. C’est la seconde meilleure audience annuelle après les ENFOIRES. Les recettes publicitaires pour la chaine sont estimées à plus de 5 millions d’euros. En effet les annonceurs affluent quand plus de la moitié des responsables des achats de moins de 50 ans sont devant leur écran.

Les entrées :

Sauf cette année où le concours se déroulera sans public mais les autres années les recettes des entrées sont reversées en totalité à la ville organisatrice. En contre partie cette dernière prend en charge l’hébergement des candidates et du staff.

Les partenaires :

Ils sont indispensables à l’équilibre financier de l’entreprise. En effet ils prennent en charge les billets d’avion, les prestations de coiffure, de maquillage… Cela reste une opération rentable pour eux car la visibilité de l’évènement est énorme.

L’avenir du concours ?

Est ce que Miss France va perdurer encore un siècle ? Quels défis doivent être pris en compte ?

Les défis

Le concours met en avant l’élégance et les valeurs que doivent représenter la Femme. Mais qu’est-ce l’élégance et quelles valeurs doit-il porter ? Sont-elles inscrites dans le marbre ou peuvent être évoluer ? L’exemple du tatouage est probant. Il est ancré dans les traditions polynésiennes depuis des siècles. Un Français sur quatre est tatoué. Miss France doit-elle être toujours exempte de tatouage ?

Les tensions avec les comités régionaux.

Les relations avec les comités régionaux s’enflamment. Les démissions pleuvent. Seront-ils toujours capables d’être le réservoir à Miss ?

 

 

Et vous allez-vous regardé l’élection de Miss France ?

Avez-vous suivi les péripéties de votre Miss régionale ?

La Rose Des Ventes

Cabinet de conseil et de formation en stratégie commerciale éthique.